ADVERTISEMENT

Cartographie des routes les plus accidentogènes du Sénégal

Au Sénégal, les accidents les plus mortels surviennent la nuit et sur les routes nationales (RN) ou départementales (RD). Entre 72% et 75% des dix derniers accidents, les plus mortels ont eu lieu la nuit, entre 22h et 6h du matin, sur ces routes de la mort qui font peur aux chauffeurs et passagers. Le Quotidien a dressé, dans son édition du jour, la cartographie des zones les plus « accidentogènes ».

La N7 Kédougou | Photo : AU-SENEGAL.COM

Les routes de Tambacounda, sont plus « accidentogènes ». Elles ont enregistré de nombreux cas d’accident tout aussi effroyables les uns, les autres. Seulement, l’axe Sinthiou Malème-Koussanar demeure le plus meurtrier. Dans la plupart des accidents dans cette localité, on dénombre beaucoup de morts. Un véritable mouroir !

ADVERTISEMENT

Dans la région, la plupart des accidents de la circulation notés sont enregistrés sur la RN1, notamment sur le tronçon Sinthiou Malème-Saré Gayo. D’ailleurs, le plus meurtrier des accidents y a eu lieu en septembre dernier. Près d’une dizaine de morts ont été dénombrés. Il s’agissait de la collision du fameux « 7 places » avec un bus. Neuf (9) personnes dont des enfants blottis dans les bras de leur maman, y avaient laissé leur vie. Jamais auparavant un nombre aussi important de morts n’avait été recensé dans un accident dans la région.

C’est l'un des axes routiers les plus accidentogènes sur la RN1 avec un taux de 43,85% et la RN4 avec un taux de 30,70%. Les causes: l’état des infrastructures, la vétusté du parc automobile, le facteur humain, le défaut de maîtrise et la vitesse excessive.

Rien que la route de Fatick enregistre en moyenne 48 accidents par mois, selon la 32e compagnie des sapeurs-pompiers. En 2021, 278 accidents de la route ayant fait 369 victimes ont été recensés. Selon le commandant de la compagnie de la gendarmerie de Kaolack (légion centre), le capitaine El Hadj Yoro Diouf, les accidents sont passés de 105 en 2021 à 114 en 2022. 24 personnes ont été tuées dans ces accidents. Le nombre de blessés a toutefois connu une baisse avec un total de 228 contre 225 blessés…

La Route nationale 1 (RN1) est la plus « accidentogène » dans la région, selon les transporteurs interrogés hier à la Gare routière de Ziguinchor. D’après les automobilistes et certains clients, cela s’explique par l’état dégradant de cette route et son étroitesse. C’est aussi la route la plus utilisée de la région pour rallier le Centre et le Nord du pays où tout est concentré.

Là où les accidents sont fréquents, c’est sur la Rn1. Cela fait des années que je fais l’axe Ziguinchor-Cap Skirring, mais je ne note pas d’accidents», confirme Youssou Ndoye, chauffeur de son état. « Bignona-Sénoba, c’est vraiment l’axe de la mort à cause de l’état de cette route. L’indiscipline est une cause moindre. La vrai cause, c’est que cette route est impraticable et pourtant incontournable », témoigne Aliou Samb, vice-président des transporteurs urbains, qui faisait auparavant Ziguinchor-Dakar.

Les zones «accidentogènes», pour nombre de Thiessois, se situent au niveau de l’axe Khombole-Diourbel, avec un point d’orgue au niveau de Bambey, aussi l’axe Tableau Commune-Alloum Kagne (La Forêt de Kagne)-Pout, qui rappelle un peu l’axe Vélingara-Tambacounda, une route internationale où, plusieurs fois, des camions maliens ont créé des catastrophes, des accidents d’une rare violence.

Il y a également l’axe Tivaouane-Kébémer. Pour dire que dans le Cayor, toutes les Rn présentent de réels dangers. Et ironie pour ironie, « ce sont des zones où la route est en très bon état », remarquent les voyageurs. Ça veut dire, selon nos interlocuteurs, que « 90% de ces accidents sont dus à des défaillances humaines ».

Maintenant de proposer comme solution, « l’inévitable réhabilitation du réseau ferroviaire, ce, quel qu’en soit le coût, pour, au moins, décongestionner la voie routière, aussi éviter de transformer les bus de voyageurs en camions porte-bagages ».

Toujours sur la RN1 qui traverse Mbour, de Garage Benténier dans la commune de Diass, en passant par Sindia, Gandigal, Mbour, Keur Balla Lô, Sandiara et Thiadiaye, toutes ces zones ont connu durant l’année écoulée, des accidents spectaculaires ayant entraîné des morts.

Déjà au moment où les esprits sont encore meurtris par l’accident survenu à Kaffrine, un autre a été enregistré, ce dimanche, à la sortie de la commune de Mbour, à Keur Balla, située à la sortie de Mbour en allant vers Kaolack. Le choc s’est produit vers 23h entre un camion et un bus de transport en commun. Le bilan fait état de 2 blessés graves, parmi lesquels les deux chauffeurs.

Il y a aussi Mbour-Mbaling, dans la commune de Malicounda en allant vers Joal. Dans la commune de Diass, devenue une zone économique, et Sindia, en allant vers le village de Gandigal, les accidents commencent à devenir fréquents. C’est le même scénario dans les communes de Thiadiaye et Sandiara, où il ne se passe pas un mois sans que des cas d’accident ne soient dénombrés.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

 Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

Sénégal : Justice et perception… [Opinion du Contributeur]

Sénégal : Justice et perception… [Opinion du Contributeur]

Sa chanson 'Koubakh La' détournée : Omar, le cœur en Peine

Sa chanson 'Koubakh La' détournée : Omar, le cœur en Peine

Burkina : 15 pèlerins nigérians en partance pour Médina Baye tués

Burkina : 15 pèlerins nigérians en partance pour Médina Baye tués

Famille sénégalaise tuée à Denver : un suspect condamné

Famille sénégalaise tuée à Denver : un suspect condamné

ADVERTISEMENT