Cocktails Molotov saisis à Delafosse : 2 enfants de 2 ans et de 10 mois arrêtés

Cinq membres d'une famille au lycée Maurice Delafosse ont été arrêtés par la gendarmerie après la présence annoncée de cocktails Molotov. Parmi eux, 2 enfants de 2 ans et de 10 mois.

cocktails Molotov

Des gendarmes de la Brigade de recherches (Br) de Dakar appuyés par un détachement du Groupement d’intervention rapide de la gendarmerie nationale (GIGN) ont effectué, samedi 16 septembre 2023, une descente musclée au lycée Maurice Delafosse. Cinq membres de sa famille ont été embarqués. Il s'agit de F. Seck, M. Bodian, O. Diédhiou, K. Djiba et K. Diémé.

Ce n'est pas tout. L'histoire s'est répandu comme une traînée de poudre sur les Réseaux sociaux et choque plusieurs internautes sénégalais. Cheikh Atab Coly (2 ans) et Awa Coly (10 mois) font partie des 7 personnes arrêtées depuis plusieurs jours par la Section de recherches dans l'affaire des Cocktail molotov qu'on aurait trouvé dans le domicile de Ousmane Fall, coordonnateur de Pastef au niveau de la Gueule Tapée, rapporte Le Témoin.

Ne l'ayant pas trouvé sur les lieux, les gendarmes ont arrêté des membres de sa famille. Selon, le chargé des détenus au niveau du mouvement Frapp France dégage, Moustapha Diop, confie que parmi les personnes arrêtées se trouvent deux bébés et l'épouse du principal mis en cause. Ils ont été placés sous mandat de dépôt hier mercredi et envoyés à la prison du Camp pénal de Liberté 6.

Dans une publication faite sur X, le fondateur de AfrikaJom Center, Alioune Tine, parle d'une violation des fondamentaux des droits de l'Homme. "Quand j’ai lu cette histoire où dans l’impossibilité de saisir l’accusé, on enlève sa femme et ses enfants pour le sans doute le contraindre à se rendre, c’est une violation inqualifiable des droits fondamentaux de l’homme. Les forces de sécurité qui ont agi ont exécuté un ordre illégal contraire aux obligations internationales du Sénégal en matière de droits humains. Ces personnes doivent être libérées immédiatement", a écrit d'emblée M. Tine.

ADVERTISEMENT

Avant de rappeler : "Quand j’étais Président du Comité Sénégalais des droits de l’homme, les forces de sécurité faute de trouver un responsable du PDS proche de Karim Wade avait arrêté sa femme et son bébé qu’ils ont placés en garde à vue. Dès que j’ai été informé, j’ai appelé le PM, Abdou Mbaye à l’époque, quand je lui ai raconté, il était ahuri et est intervenu pour les libérer immédiatement".

Alioune Tine d'ajouter alors : "J’interpelle aujourd’hui le PM Amadou, pour lui demander d’agir immédiatement pour que ces personnes soient libérées immédiatement. Le respect des droits humains ça fait partie des marqueurs qui distingue le Sénégal, merci PM Amadou d’appliquer la jurisprudence du PM Abdou Mbaye".

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Amy Dia de ex-Pastef libre !

Amy Dia de ex-Pastef libre !

La gendarmerie démantèle un réseau de commerce illicite d'armes !

La gendarmerie démantèle un réseau de commerce illicite d'armes !

Mali : «opération bougie» contre les coupures d'électricité !

Mali : «opération bougie» contre les coupures d'électricité !

Un enfant de 2 ans péri dans un incendie

Un enfant de 2 ans péri dans un incendie

Culture : 7 choses à savoir sur Mère Teresa !

Culture : 7 choses à savoir sur Mère Teresa !

Faux monnayage : qu'est-ce qu'un billet noir ?

Faux monnayage : qu'est-ce qu'un billet noir ?

Amnistie : les motifs de Macky Sall dévoilés

Amnistie : les motifs de Macky Sall dévoilés

Supposée divorce avec Amina Poté: Malick Nar dément et assène ses vérités

Supposée divorce avec Amina Poté: Malick Nar dément et assène ses vérités

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

ADVERTISEMENT