Covidgate : les enquêtes bouclées

Les enquêtes judiciaires ouvertes à la suite du détournement présumé des fonds destinés à la lutte contre la pandémie de Covid-19 au Sénégal sont bouclées.

fonds covid

Actionné par le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, le Procureur de la République a transmis le dossier à la DIC, ordonnant aux limiers de démarrer l’enquête au regard de la gravité des faits et de la nature des fonds. Cinq mois après, la DIC a bouclé son enquête avant de transmettre son rapport à la hiérarchie.

Le ministère de la Femme et de la Famille, le ministère de l’Industrie,, le ministère de la Géologie, le ministère de la Jeunesse, le ministère des Sports, le ministère de la Culture ainsi que le ministère du Développement communautaire ont été concernés par les dossiers d'enquête de la DIC.

Mamadou Ngom Niang, Madeleine Suzanne Lô et Léonce Nzally, à l’époque des faits Dage des ministères, respectivement, des Sports, du Commerce et de la Culture, ont été auditionnés. Les personnes qui seront épinglées par l’enquête sont sous le coup de sanctions pénales.

Elles seront « traduites devant les juridictions et punies conformément à la loi ». Le procureur a annoncé des enquêtes de patrimoine en vue de faciliter le recouvrement des avoirs et de retracer, au besoin, les produits du crime.

Voici la liste des personnes incriminés et les infractions présumées visées :

ADVERTISEMENT

1-Lamine Diallo, comptable de l’hôpital de Kaffrine. Il est poursuivi pour défaut de production des pièces justificatives de dépenses pour 45 millions de francs CFA.

2-Aliou Sow, DAGE du ministère du Développement communautaire, de l’Équité sociale et territoriale. Il est poursuivi pour surfacturation sur le prix du riz pour 2 milliards 749 millions 927 mille 498 francs CFA.

3-Ndiamé Ndiaye, directeur du Fonds d’impulsion de la microfinance. Il lui est reproché les délits d non justification d’un montant de 11 millions 191 mille 532 francs CFA.

4-Mouhamadou Sène, DAGE du ministère de la Jeunesse. Il est accusé de surfacturation sur le prix du gel hydroalcoolique pour 41 millions 217 mille 580 francs CFA.

5-Madeleine Suzanne Lô, DAGE du ministère du Commerce et des Petites et Moyennes entreprises. Elle est poursuivie pour surfacturation sur le prix du hydroalcoolique pour 805 000 francs CFA.

6-Mouhamadou Bamba Amar, aide-comptable au ministère du Développement industriel et des Petites et Moyennes industries : Retraits répétitifs d’importantes sommes en espèces, entre 2020 et 2021, du compte ouvert à la BOA pour la promotion des Petites et Moyennes industries.

7-Ndèye Aminata Loum Ndiaye, DAGE du ministère du Développement industriel et des petites et Moyennes industries.

8-Et Moustapha Diop, gestionnaire du compte dédié à l’appui des Petites et Moyennes entreprises ouvert à la BOA : conditions de paiement douteuses des dépenses d’acquisition de masques pour 2 milliards 500 millions de francs CFA.

9-Djiby Diakhaté, DAGE du ministère de la Famille : Défaut de justification de dépenses pour 36 millions 147 mille 500 francs CFA.

10-Léon Nzalley, DAGE du ministère de la Communication et de la Culture : Défaut de justification de dépenses pour 1 milliard 120 mille francs CFA.

11-Alassane Diallo, DAGE du ministère des Mines et de la Géologie. Il est poursuivi pour paiement de services non exécutés.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT