Dépigmentation au Sénégal : 100% de décès pour les cancers cutanés...

Une alerte rouge sur les produits de dépigmentation. La survenue de cancers cutanés en lien avec la dépigmentation artificielle établit une mortalité de près de 100% depuis décembre dernier.

Dépigmentation

La mort au bout de l’esthétique.. Car les cancers cutanés font des ravages au Sénégal. Les cancers de la peau gagnent du terrain au Sénégal, particulièrement chez les femmes, sous l'effet de la dépigmentation galopante. Les adeptes de la dépigmentation communément appelé « Xessal » au Sénégal sont avertis. Le taux de mortalité lié aux cancers cutanés est de 100% depuis décembre dernier renseigne une spécialiste Dr Fatoumata Ly.

Lors d'une conférence, la dermatologue déclare : « J’ai alerté sur les risques de cancers cutanés associés à la dépigmentation cosmétique volontaire, en plus des complications classiques que l’on connaissait depuis longtemps. Concernant les cancers cutanés, il y a une mortalité de près de 100%, depuis décembre dernier ». Autrement dit, tous les patients souffrant de cancers cutanés dus à la dépigmentation et admis dans les structures hospitalières depuis décembre sont décédés, précise la dermatologue.

Au Sénégal, la dépigmentation lente avec le mélange des lotions, le cocktail explosif des savons et l’injection à la glutathione, est révolue. Les femmes sénégalaises veulent maintenant des solutions rapides pour changer la couleur de leur peau, dans les meilleurs délais, elles utilisent leurs décoctions avec comme base la soude caustique. Un produit qui, mal dosé, peut être très dangereux sur la peau. « C’est sûr que les produits toxiques favorisent la survenue de complications dermatologiques. La qualité des produits vendus sur les différentes plateformes est très douteuse. Depuis la fabrication jusqu’à la vente », dira Professeure Ly.

Fausses couches, petit placenta, et malformations à la naissance…

ADVERTISEMENT

L'utilisation de produits dépigmentants comporte des risques pour la santé, les dangers sont multipliés lors d’une grossesse. En effet, la pratique comporte des risques, non seulement pour la femme enceinte, mais également pour le fœtus. Le principe est simple. Les ingrédients éclaircissants passent dans le sang. L’utilisation de crèmes éclaircissantes contenant de l’hydroquinone, du mercure ou autres substances nocives peut causer de nombreuses maladies telles que l’insuffisance rénale, le diabète ou encore l’hypertension, parce que ces produits passent dans le sang.

Or, ce qui est dans le sang de la mère passe généralement dans celui du fœtus par le placenta. Il se peut donc que le fœtus emmagasine certaines substances qui peuvent avoir des conséquences sur son développement. « Dans le cas de la dépigmentation, certaines études dénoncent des risques de fausses couches, d’un petit placenta, d’un poids faible et de malformations à la naissance », explique la Pr Fatimata Ly.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Barça: Xavi limogé, Flick nouveau coach

Barça: Xavi limogé, Flick nouveau coach

Découverte : cette ''maladie'' qui vous fait remettre les choses au lendemain !

Découverte : cette ''maladie'' qui vous fait remettre les choses au lendemain !

Une nouvelle plainte contre Bah Diakhaté

Une nouvelle plainte contre Bah Diakhaté

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Nouveau clip de Mia Guissé : Gauche & Droite, En haut en bas cartonne et crée la polémique

Nouveau clip de Mia Guissé : "Gauche & Droite", "En haut en bas" cartonne et crée la polémique

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

ADVERTISEMENT