Deux agresseurs lynchés, leurs sexes attachés sur un arbre

Deux agresseurs ont failli perdre leurs pénis. Arrêtés, ils ont été battus par la population. Leurs pénis ont été attachés à un arbre. Conséquence : les mis en cause ont des problèmes urinaires.

Agresseurs armés de machettes

Les faits ont leu lieu à la Cité Enseignant de Guédiawaye. Ce jour, le 20 août 2023, vers les coups de minuit, Modou D., conducteur de moto "Jakarta" devait conduire la nommée Aïcha Barry à Kounoune pour une course. Arrivé à hauteur de la cité des Enseignants, relate Dakaractu, il a croisé un groupe de jeunes qui l'ont fait tomber. Sur ce, ils ont arraché le sac à dos de la fille pour ensuite s'enfuir.

C'est sur ces entrefaites qu'un individu venant de nulle part lui a demandé de suivre les voleurs pour récupérer le sac à dos de la fille. Arrivé à hauteur des malfaiteurs, il sort un couteau et les autres avaient des tessons de bouteilles et des machettes. Se sentant en danger, il a pris la fuite en laissant sa moto sur place. Aidés par les habitants du quartier, ils ont attaqué et arrêté les malfaiteurs avant de les bastonner.

Interrogé sur les faits, les mis en cause ont nié catégoriquement les faits à l'enquête préliminaire comme à la barre. Selon le prévenu El Hadji Alioune Diop, élève en classe de Terminale, il laisse entendre qu'il n'a rien à voir avec cette agression. "Ce jour-là, j'avais pris un mini car à Kounoune pour me rendre à la Cité des Enseignants pour assister à une cérémonie religieuse communément appelée "Thiant" chez un ami Baye Fall à Darou Thioub.

Arrivé à la rue qui mène vers Darou Thioub, j'ai vu des jeunes suspects qui ont encerclé ma moto, c'est ainsi que j'ai pris la fuite", a déclaré El Hadji Alioune Diop qui accuse la partie civile de l'avoir mêlé dans cette affaire. Quant à son co-acolyte Moussa Diop, il souligne qu'il est tombé sur le plaignant Moussa Diop par hasard.

"Ce jour-là, je venais de sortir de la boutique Wave pour envoyer de l'argent à ma mère. Par la suite, j'ai aperçu la partie civile qui tentait de sortir sa moto des eaux stagnantes. Ainsi, je me suis rapproché de lui pour l'aider. C'est là qu'il m'a expliqué être victime d'une agression. C'est moi-même qui lui ai proposé d'aller poursuivre les voleurs. Je ne suis pas un agresseur. Nous avons été battus par la population. On nous a attachés à un arbre et on nous a battus. Pis, ils ont attaché nos pénis sur l'arbre avant de le tirer. Jusqu'à présent, nous avons des problèmes urinaires", raconte-t-il.

ADVERTISEMENT

Prenant la parole, le plaignant Moussa Diouf revient sur sa mésaventure avec ses agresseurs. "Il faisait 00 heure passée alors que je transportais la dame AÏcha Barry à bord de ma moto pour aller à la Cité des Enseignants. Sur le chemin, nous avons croisé un groupe de jeunes qui nous ont agressés avant d'emporter le sac à dos de ma cliente. Moussa Diop fait partie du gang. D'ailleurs, c'est lui qui a emporté la moto", a dénoncé Moussa Diouf.

À son tour, la dame Aïcha Barry embouche la même trompette que Moussa Diouf. Elle déclare par ailleurs que les malfrats ont emporté son sac qui contenait une perruque qui coûte 60 mille francs Cfa, ses habits, une boîte de comprimés, une pochette et sa carte d'identité nationale.

Lors de son réquisitoire, le parquet a souligné la constance des faits à l'endroit de Moussa Diop. À cet effet, il requiert 2 ans de prison dont six mois ferme contre lui et disculpe El Hadji Alioune Diop. Finalement, le Tribunal après en avoir délibéré conformément à la loi, a déclaré Moussa Diop coupable avant de le condamner à 2 ans de prison dont 3 mois ferme et alloue la somme de 6 mille FCFA aux plaignants. Quant à El Hadji Alioune Diop il a été relaxé au bénéfice du doute.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

ADVERTISEMENT