ADVERTISEMENT

Enseignant tué à Ndiaffate : l’école sénégalaise paralysée pour 24h

Les syndicats d’enseignant ont décrété une journée noire sur toute l’étendue du territoire national pour protester contre la mort de l’enseignant Bassirou Mbaye.

Grève

Le G7, le SUDES, bref les syndicats d’enseignants abandonnent les salles de classes ce jeudi pour protester contre l’assassinat de leur collègue Bassirou Mbaye tué à coups de gourdin par le neveu de son tuteur. Dans une note, les syndicalistes fustigent les violences faites aux enseignants : « Nous interpelons les autorités étatiques pour que toute la lumière soit faite sur cette affaire et exigeons l’ouverture d’une enquête pour élucider les circonstances de ce meurtre afin que la loi soit appliquée dans toute sa rigueur. » Le G7 constate pour le déplorer que les conditions difficiles liées au manque de logement, de sécurité et de protection dans lesquelles évoluent les enseignants dans certaines localités sont souvent à l’origine de ces drames.

ADVERTISEMENT

Le G7 exige l’application stricte des dispositions de la loi 61-33, notamment en son Article 16, pour assurer la protection des enseignants ainsi que la prise de mesures hardies à même d’enrayer ce fléau de la violence dans l’espace scolaire et de garantir la sécurité totale des enseignants du Sénégal », lit-on. Le G7 fustige par ailleurs « l’absence de réaction du Gouvernement face à la montée en puissance de la violence sous toutes ses formes» occasionnant souvent des agressions physiques contre les enseignants.

Ainsi Hamidou Diédhiou, le Secrétaire Général du SELS (Syndicat des Enseignants Libres du Sénégal) précise-t-il que cette forme de violence n’est pas nouvelle : «Nous, ce que l’on constate, c’est qu’il faut d’abord, après avoir présenté les condoléances à la famille éplorée et à la communauté éducative globalement, nous avons tenu à condamner avec toute l’énergie qui s’y requiert, cet acte odieux, cette énième forfaiture, qu’on a commise sur les enseignants. Je dois rappeler que depuis beaucoup de temps, nous assistons à des scènes de violence inouïes dans les écoles, mais principalement ce sont des violences qui viennent des parents d’élèves, mais peut s’exercer sur les enseignants et même dans l’exercice de leur fonction et dans leurs établissements, ce que nous condamnons ».

Par ailleurs, le G7 appelle l’ensemble des enseignants à boycotter les salles de classe ce jeudi 5 janvier 2023 dans toute l’étendue du territoire national : « En cas de persistance de cette violence inouïe contre les enseignants dans l’exercice de leur fonction, le G7 se réserve le droit d’entreprendre des actions d’envergure pour exiger a garantie de leur sécurité. A cet effet et dans le court terme, le G7 invite tous les enseignants du Sénégal à marquer d’une pierre noire cet évènement tragique en respectant le mot d’ordre de grève de 24 heures décrété pour le Jeudi 05 janvier 2023 ».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Gestion du TER : les graves révélations de 'Le Figaro'

Gestion du TER : les graves révélations de 'Le Figaro'

Direction de la Microfinance : la fausse cheffe de projet escroque 32 millions FCFA

Direction de la Microfinance : la fausse cheffe de projet escroque 32 millions FCFA

805 kg de cocaïne saisis  :  révélations sur le cerveau gambien du cartel

805 kg de cocaïne saisis : révélations sur le cerveau gambien du cartel

Affaire 'Sweet Beauté' : les parlementaires de YAW prennent la défense de Sonko

Affaire 'Sweet Beauté' : les parlementaires de YAW prennent la défense de Sonko

Al Khayri : l'actrice 'Adja' a dit oui !

Al Khayri : l'actrice 'Adja' a dit oui !

Bamba Dieng va rejoindre Lorient

Bamba Dieng va rejoindre Lorient

Première défaite avec Al-Nassr : Ronaldo moqué par les saoudiens

Première défaite avec Al-Nassr : Ronaldo moqué par les saoudiens

Le message de soutien du groupe Daara J à Nitdoff

Le message de soutien du groupe Daara J à Nitdoff

L'ex-proc, Massaly : les chemins de la com’ [Opinion du Contributeur]

L'ex-proc, Massaly : les chemins de la com’ [Opinion du Contributeur]

ADVERTISEMENT