Escroquerie portant sur 323 millions FCFA : A.M.S écope de 4 ans de prison !

S. Baldé et A. m. Diallo ont traîné en justice A. m. Sow. Celui-ci les a roulés dans la farine pour un montant de 323 millions FCFA. Le juge du tribunal de grande instance de Dakar qui n’a pas du tout été tendre avec le mis en cause, l’a condamné à 4 ans de prison ferme d'après le récit de L'As.

flux-illicites-argent-1024x576

A. M. Diallo et la dame S. Baldé voulaient acquérir du fer. Commerçants de profession, ils ont été mis en rapport avec A. M. Sow, patron de la société Ams Belel distribution. Quant à la dame S. Baldé, elle a été mise en rapport avec le sieur Sowpar son transitaire Amarou Ba. Celle-ci, lui a remis 95 millions. PourA. M. Diallo, le mis en cause s’est rap proché de lui parce qu’il avait des difficultés avec son fournisseur habituel. Lorsqu’il l’a contacté,

A. M. Sow lui a fait croire que le fer était disponible. « Je lui ai remis deux chèques de 100 millions de francs CFA et un autre chèque de 38 millions de francs CFA. Mais je n’ai jamais reçu de marchandise », a souligné le plaignant A. M. Diallo à l’enquête préliminaire. Les plaignants avaient signé des contrats au mois de novembre 2023 avec A. M. Sow pour la vente de fer.

Celui-ci leur avait promis que la marchandise serait livrée dans un délai de 72 heures. Mais après avoir reçu les 228 millions de francs de A. M. Diallo et les 95 millions de francs CFA de la dame S. Baldé, il a pris la clé des champs. Le mis en cause n’était plus joignable. Après quelques mois, A. M. Sow a été arrêté. Le prévenu comparaissait hier devant la barre des flagrants délits de Dakar pour escroquerie.

Naturellement, il a nié les faits qui lui sont reprochés. A l’en croire, il a cessé de traiter avec son fournisseur car, il y avait un problème de marquage sur la marchandise. « C’est à cause de ce problème que je ne pouvais plus écouler la marchandise au Sénégal. Par contre, pour la dame S. Baldé, son commercial Thiam ne m’a pas informé qu’elle avait passé une commande. C’est ce dernier qui a encaissé son argent », s’est-il défendu. Le conseiller de A. M. Diallo, Me Babacar Ndiaye a demandé 300 millions de francs.

De son côté, l’avocat de S. Baldé a réclamé 100 millions de francs en guise de dommages et intérêts. Le parquet a requis 2 ans dont un an ferme. Les avocats de la défense ont plaidé la relaxe à titre principal et une application bienveillante de la loi à titre subsidiaire. Le tribunal a condamné A. M. Sow à 4 ans ferme. En sus de sa peine, il devra payer 100 millions de francs CFA à S. Baldé et 250 millions de francs CFA à A. M. Diallo.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT