Hausse du prix de l’électricité : la Senelec prescrit des 'tranquillisants' aux consommateurs

Le directeur général de la Société nationale d'électricité (Senelec), Papa Mademba Bitèye a fait face à la presse pour apporter des éclairages sur la hausse du prix de l'électricité.

Pape Demba Bitèye, DG de la Senelec.

Le gouvernement a décidé de réduire la subvention des prix de l’électricité, du gasoil et du supercarburant. Ce qui a provoqué une hausse de l’électricité, du supercarburant et du gasoil des véhicules. La Senelec qui a déjà rendu publique sa nouvelle grille tarifaire a tenu à faire quelques précisions et rassurer les clients. Dans ses explications, le directeur général de la boite a plutôt prescrit des "tranquillisants" aux consommateurs.

Selon lui, le réajustement tarifaire devrait permettre à l'Etat de faire une économie de 99,7 milliards F CFA destinée à mieux soutenir la tranche la plus nécessiteuse. "Nous avions une subvention uniforme, faisant que, plus on consommait, plus on bénéficiait de cette subvention sociale'', a-t-il souligné. Sur la base de ce constat, il fallait opérer un "rééquilibrage nécessaire'', a expliqué le directeur général de Senelec.

Pape Demba Bitèye assure toutefois que "ces nouvelles mesures n'impacteront pas les clients les plus vulnérables et qui constituent 61% de la clientèle de la Senelec''. Avant de préciser que cette catégorie dite "tranche sociale'' comprend 1 million 159 mille 146 clients, dont la consommation maximale ne dépasse pas 150 kilowattheures (kwh).

Le directeur général de Senelec affirme que "la réorientation de la subvention" quelle reçoit de l'Etat va permettre de faire “une économie de 99,7 milliards de FCFA'', ce qui à ses yeux ”reflète davantage la préoccupation sociale de l'Etat''. "Avec la nouvelle grille tarifaire, plus on consomme, moins on va bénéficier de la subvention de l'Etat'', a-t-il poursuivi, avant d'évoquer une étude en cours, laquelle devrait permettre à la Senelec d'avoir "un tarif social et un tarif normal'', appliqués séparément.

Mais les gros consommateurs risquent de voir leurs factures connaître une hausse. 16,42% pour les clients consommant entre 150 et 250 kWh, soit 18,97 FCFA par kWh. 19,45% pour les clients dont la consommation est supérieure à 250 kWh et inférieure ou égale, soit 22, 79 FCFA. Et 16,41% pour les clients dont la consommation est supérieure à 700 kWh soit 14,31 FCFA.

ADVERTISEMENT

Il a rappelé que la société qu'il dirige a deux catégories de clients : "des clients domestiques (basse tension) et les clients professionnels (industriels), dont la majorité est abonnée à la basse et à la moyenne tension, et une minorité à la haute tension''.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Décès de Alla Dieng, SG de l’Unacois Yessal

Décès de Alla Dieng, SG de l’Unacois Yessal

Le fils de Pape Samba Mboup tué dans un accident...

Le fils de Pape Samba Mboup tué dans un accident...

Conflits communautaires à Médina Gounass : chaque camp livre sa version

Conflits communautaires à Médina Gounass : chaque camp livre sa version

Albinisme, abus sexuels, mariage... : les confidences de Mah Khoudia Keita

Albinisme, abus sexuels, mariage... : les confidences de Mah Khoudia Keita

Pourquoi la France réduit ses effectifs militaires au Sénégal ?

Pourquoi la France réduit ses effectifs militaires au Sénégal ?

Euro 2024 : la France s’impose dans la douleur contre l’Autriche

Euro 2024 : la France s’impose dans la douleur contre l’Autriche

Euro 2024 : la Slovaquie surprend la Belgique

Euro 2024 : la Slovaquie surprend la Belgique

Football : FC Porto s'intéresse à  Mikayil Faye !

Football : FC Porto s'intéresse à Mikayil Faye !

Drame à Yeumbeul : un tailleur tué par un bénéficiaire de la grâce présidentielle

Drame à Yeumbeul : un tailleur tué par un bénéficiaire de la grâce présidentielle

ADVERTISEMENT