Il accuse des opposants, l'AHDA lui demande des preuves

Le journaliste et chroniqueur de Walf tv, Pape Ndiaye est dans le viseur de l’organisation Action pour les droits humains et l’amitié (ADHA). L'organisation lui demande des preuves avoir accusé des opposants de financer des candidats à l'émigration clandestine.

Pape Ndiaye1

Dans l’émission "Balance" du Mardi 14 novembre, le chroniqueur judiciaire a affirmé que certains opposants financent des candidats à l’émigration irrégulière. Suite à cette déclaration, l’Association l’action pour les droits humains et l’amitié (ADHA) demande au journaliste d’apporter des preuves de sa déclaration.

Selon ladite association, « la lumière doit être faite de sorte que toutes les responsabilités soient situées et que la loi soit appliquée dans toute sa rigueur, conformément à la réglementation en vigueur ».

L’Adha qui annonce une conférence de presse ce samedi 18 novembre à 10 heures, promet de revenir sur les termes « trafic illicite de migrants » ou « trafic de migrants » ou « traite des personnes », les lois et convention, ainsi que les sanctions prévues en de pareils cas. L’ADHA invite ainsi, les journalistes, les chroniqueurs et tous les citoyens d’une manière générale à être plus rigoureux et plus sérieux sur les questions de mobilités.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT