Insécurité : composez le 123 pour alerter la gendarmerie !

Face à la recrudescence des cas d'agressions meurtrières, le ministère de l'Intérieur a mis à disposition des populations un nouveau numéro d'alerte de la gendarmerie plus facile à retenir.

Antoine F Diome

Ces derniers jours, les cas de meurtre et d’agression ont fait monter, d’un cran, le sentiment d’insécurité à Dakar. Antoine Félix Diome, le ministre de l’Intérieur, qui s’est rendu à l’ancienne piste où a eu lieu un incendie mortel, s’est exprimé sur les cas de violence.

"Au-delà des pompiers, les forces de défense et de sécurité sont là, à la disposition des populations pour leur apporter tout ce qui est nécessaire afin de leur garantir la sécurité. Ces temps derniers, vous vous en êtes rendus compte, un débat s’est posé sur ce sujet. Je voudrais expliquer qu’il s’agit de violences aussi bien dans des sphères professionnelles que privées. Mais au-delà, on a eu à avoir des vols à l’arrachée."

Un nouveau numéro d'alerte

"C’est l’occasion pour moi d’annoncer qu’au-delà du numéro de la gendarmerie qu’est le 800 00 2020 les citoyens sénégalais auront désormais à disposition un nouveau numéro plus facile à retenir qu’est le 123. J’invite toutes les populations de Dakar et des autres régions du pays, à chaque fois qu’elles voient quelque chose qui nécessite d’appeler des secours ou que les forces de défense et de sécurité soient présentes, qu’elles le fassent immédiatement. Avec la police nous avons le 17 qui est fonctionnel. Et enfin avec les pompiers il y a le 18."

Traque des malfaiteurs

"Je voudrais le dire de façon très ferme ici. Aucun répit ne sera donné aux malfaiteurs. Il faut qu’ils comprennent que les braves populations qui vivent à la sueur de leur front auront l’assistance, le soutien et la protection de l’Etat. C’est le message que je voudrais apporter aux populations sénégalaises."

Le weekend dernier, du vendredi 20 dimanche 22 mai, pas moins de trois meurtres sanglants ont été commis, sans compter les multiples agressions à l'arme blanche dans la banlieue dakaroise et dans les régions. Suffisant pour installer les populations dans la psychose.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Clash des effets: Brill signe son entrée avec Effect Ralgan

Clash des "effets": Brill signe son entrée avec "Effect Ralgan"

Guinée : Dadis Camara envoyé en prison

Guinée : Dadis Camara envoyé en prison

L'astuce naturel de l'ail pour dire adieu aux insectes

L'astuce naturel de l'ail pour dire adieu aux insectes

Iran vs Sénégal: Un match nul

Iran vs Sénégal: Un match nul

Match nul contre l'Iran : les Lions moins fringants !

Match nul contre l'Iran : les Lions moins fringants !

PDS : Karim Wade pour remplacer son père

PDS : Karim Wade pour remplacer son père

Ziguinchor: Le préfet interdit le kankourang

Ziguinchor: Le préfet interdit le kankourang

Pour vivre plus longtemps, buvez du café !

Pour vivre plus longtemps, buvez du café !

La peine des Condamnés (Opinion du contributeur)

La peine des Condamnés (Opinion du contributeur)