Transport interurbain

Interdiction des porte-bagages : L’État fait marche arrière

Le Gouvernement a effectué un gros rétropédalage après avoir interdit les porte-bagages.

Un Bus de transport de personnes reliant la ville de Tambacounda à celle de Dakar | Photo : AU-SENEGAL.COM

Coup de théâtre ! L’Etat est revenu sur une décision fondamentale : l’interdiction des porte-bagages. Face à la résistance des transports, le gouvernement a décidé d’offrir une période dérogatoire d’un an aux routiers dont les véhicules ne disposent de soute. La décision a été prise suite à un arrêté ministériel publié hier.

A titre dérogatoire, le ministre des transports terrestres informe que les véhicules affectés au transport public de voyageurs sont autorisés, pour une période d'un an à compter de la date de signature du présent arrêté, à conserver des porte-bagages dont les chargements ne peuvent dépasser 50 cm, pour les véhicules de 7/8 places et 70 cm, pour toutes les autres catégories de véhicules affectés au transport de voyageurs.

Durant cette période, il sera admis de laisser les porte-bagages pour des véhicules qui n’ont pas de soute. Il sera question, selon le ministère, de procéder au renouvellement du parc des transports publics de voyageurs, lit-on dans l'arrêté du ministère des transports terrestres, des infrastructures et du désenclavement.

Les véhicules affectés au transport de voyageurs doivent être tels que homologués par le constructeur et réceptionnés par les services compétents du Ministère chargé des transports routiers. Le ministre Mansour Faye a également pris l’arrêté interdisant toute transformation des véhicules affectés au transport de voyageurs, destinée à augmenter les places assises et à créer des porte-bagages supplémentaires. Il est aussi interdit toute transformation de véhicule de transport de marchandises en véhicule de transport de voyageurs ainsi que le transport mixte (voyageurs et marchandises.

Rappelons qu'après l'accident de Sikilo qui a couté la vie à 41 personnes, l'Etat du Sénégal a organisé un conseil interministériel à l'issue duquel 23 mesures ont été prises pour lutter contre l'insécurité routière.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT