Kilifeu parle : « Personne ne peut me faire taire »

Recroquevillé dans le cocon familial, depuis son élargissement de prison, le rappeur Landing Mbissane Seck alias Kilifeu, sort du bois.

Landing Mbissane Seck alias Kilifeu

.

C’est sa première sortie depuis sa libération de prison le 21 décembre dernier. Kilifeu a été arrêté et placé sous mandat de dépôt le 15 septembre 2021 pour “escroquerie sur visa” dans une affaire de trafic de passeports diplomatiques. Landing Mbissane Seck alias "Kilifeu" a bénéficié d’une liberté provisoire après plusieurs mois en prison.

Près de quatre mois après sa libération, Kilifeu suspendu de Y en a marre, brise le silence. Et, sans détours. D’emblée, il explique la raison de son long silence : « c’est un choix, et le moment venu, je parlerai ».

« Depuis tout ce temps, j’observe, je supervise et rien ne m’échappe et un jour viendra, je ferai face aux Sénégalais pour apporter des réponses à vos questions », ressasse-t-il, interrogé par Vox Populi repris par Pulse.

Mais il met en garde : « Hormis Dieu, personne ne peut me faire taire ou m’enlever mon courage ». « Je dis bien personne ne peut me faire peur », rembobine-t-il.

Toutefois, le rappeur dément les rumeurs selon lesquels son passeport a été confisqué. « Personne n’a retenu son passeport. Je suis en liberté provisoire », précise-t-il.

L'artiste rappeur avait été arrêté par la Division des investigations criminelles (Dic) et placé en garde à vue. Son arrestation est liée à son implication dans un trafic de visas et de passeports diplomatiques.

L’affaire remonte au 30 juillet, date où elle s’est répandue sur les réseaux sociaux : le rappeur Landing Mbissane Seck, alias Kilifeu, apparaît sur une vidéo compromettante. Filmé à son insu, on l’y voit accepter de l’argent pour dit-il "faciliter" l’obtention de visas pour l’Europe à des tiers.

Moins de 48 heures après la fuite de ladite vidéo, le rappeur s'était fendu d'un message posté sur YouTube pour balayer d'un revers de la main, les accusations à son encontre. Selon ses dires, l'argent qu'il avait reçu de son ami "Thier" était pour l'achat d'un véhicule. Kilifeu brandira même les papiers dudit véhicule devant la caméra pour étayer ses propos.

Le rappeur Simon a été aussi arrêté pour les mêmes faits avant de bénéficier d’une liberté provisoire pour raison de maladie.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pire : un muezzin lynché à mort

Pire : un muezzin lynché à mort

Doylo Barham, Akhlou Brick met fin au clash et chante Baye Niass

"Doylo Barham", Akhlou Brick met fin au clash et chante Baye Niass

Dieuppeul: Un chauffeur d'un bus Tata victime d'une hypoglycémie  percute un Taxi

Dieuppeul: Un chauffeur d'un bus Tata victime d'une hypoglycémie percute un Taxi

Pétrole : mauvaise nouvelle pour les consommateurs !

Pétrole : mauvaise nouvelle pour les consommateurs !

L'OPEP décide de réduire la production de pétrole

L'OPEP décide de réduire la production de pétrole

La chanteuse camerounaise Blanche Bailly victime de violence policière

La chanteuse camerounaise Blanche Bailly victime de violence policière

Indice de prospérité́ : Le Sénégal classé 105e sur 167 pays

Indice de prospérité́ : Le Sénégal classé 105e sur 167 pays

Collecte de fonds : le site internet de Sonko attaqué

Collecte de fonds : le site internet de Sonko attaqué

AttijariWafa Bank condamnée à payer 11 milliards FCFA à Bocar Samba Dièye

AttijariWafa Bank condamnée à payer 11 milliards FCFA à Bocar Samba Dièye