La Marine intercepte 118 candidats aux larges de Saint-Louis

"Barsakh ou Barsakh" se poursuit. Encore 118 migrants clandestins ont été interpellés ce mercredi par le patrouilleur « Le Walo » aux larges des côtes Saint-Louisiennes.

MIGRANTS

L’interception a eu lieu ce mercredi matin. Ils ont été acheminés à la base navale de la marine nationale de Dakar. Entre le 01 mai et le 06 septembre 2023, la marine a, dans ses opérations de secours, intercepté 1382 migrants à la journée d’hier. Ce qui fait un total de 1400 candidats à la migration clandestine secourus en mer.

Mais il faut préciser que le pic des interpellés a atteint ces deux dernières semaines 897 sans compter les 118 du jour ce qui fait un total de 1015 clandestins en deux semaines. Mi-août, une pirogue transportant 37 migrants sénégalais et un bissau-guinéen a été secourue au large des côtes cap-verdiennes après avoir dérivé pendant plusieurs jours.

L’embarcation avait quitté le village de Fass Boye, dans le département de Tivaouane, près d’un mois plus tôt. Les dépouilles des sept personnes décédées à son bord ont été finalement inhumées sur l’île de Sal en raison de l’état dans lequel se trouvaient leurs corps. Trente-sept rescapés ont été rapatriés à Dakar par un avion de l’armée sénégalaise.

97 migrants interpellés dans la nuit du 21 au 22 août dernier

Une pirogue qui avait à son bord 97 migrants dont 83 Sénégalais (trois femmes et deux mineurs) et 14 étrangers (12 Gambiens et 02 Maliens), a été interceptée par la Marine nationale. Ils ont été interceptés à 250 km au large des côtes de Saint-Louis par la marine nationale dans la nuit du 21 au 22 août dernier.

ADVERTISEMENT

D’après les informations de Les Echos, ils ont été acheminés à bord du patrouilleur en mer « le Fouladou » à l’Arsenal de la Marine nationale au Port autonome de Dakar. A leur débarquement, ils ont été reçus par le commandant de la base navale de la Marine nationale.

Le procureur de la République a ouvert une enquête confiée à la Direction nationale de lutte contre le trafic de migrants ( DNLT) de la Direction de la Police de l’air et des frontières », ajoute le journal. Interrogés d’emblée sur leurs lieux d’embarquement, ils ont répondu que la pirogue a pris départ le 21 août dernier à Kayar.

200 migrants interceptés au large des Canaries

La marine marocaine a annoncé ce mardi avoir intercepté 190 migrants en bateau, au large du Sahara occidental. Tous d'origines subsahariennes, ils tentaient d'atteindre les îles Canaries. Depuis le 8 août, plus de 500 migrants ont été interceptés sur cette route migratoire reliant l'ouest de l'Afrique à l'archipel espagnol.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT