Les femmes font presque 10 fois plus de corvées que les hommes !

Selon le rapport commandité par ONU Femmes et le ministère de la Femme sur le Sénégal, les femmes consacrent, chaque semaine, pas moins de 47 heures de temps aux travaux domestiques contre seulement 5 heures pour les hommes.

Vaisselle - Getty Images

Le temps de travail domestique des femmes dépasse de très loin celui des hommes. Une étude récente sur le Sénégal, par rapport au travail domestique, commanditée par le ministère de la Femme et ONU Femmes, révèle qu’elles consacrent 47 heures de travail par semaine, contrairement aux hommes qui ne comptabilisent que 5 heures sur le travail domestique. « Ces chiffres montrent que le temps utilisé par les femmes pour le travail non rémunéré, notamment des soins, est supérieur à celui des hommes », reconnaît Mohamed Ndiaye. D’après le directeur de Cabinet de la ministre de la Femme, de la famille et de la protection des enfants, « ce sont des statistiques axées sur le travail non rémunéré et le leadership féminin ».

C’est une injustice à réparer. Vu le volume de travail non rémunéré des femmes, le manque à gagner est inestimable. « Ce temps de travail n’est pas valorisé. Nous savons tous que si c’était valorisé dans nos systèmes économiques, on allait bien percevoir l’apport de la femme dans la croissance du Pib au Sénégal et dans le monde. C’est un enjeu de taille aujourd’hui dans le monde », souligne Mohamed Ndiaye. Selon lui, ce manque à gagner peut être estimé à coup de milliards. « Je n’ai pas de données statistiques, mais c’est une évidence que c’est énorme en termes de coût si nous prenons le coût unitaire par heure d’un salarié moyen d’un pays donné, qu’on multiplie par 47 et par 30 jours, vous verrez tout de ce suite ce que cela donne. Si on multiplie par 350 jours, on a une estimation annuelle de plusieurs mil­liards. Cette contribution dans la croissance du Pib est incommensurable », avance-t-il. D’après M. Ndiaye, le travail non rémunéré que fait la femme pour prendre soin de la famille, de la société, est une injustice. « Il nous faut réparer cela », dit-il.

C’est dans ce sens qu’ONU Femmes a développé le programme mondial intitulé « Women count » dans 11 pays dont le Sénégal, qui vise à induire un changement radical dans la production, la disponibilité, l’accessibilité et l’utilisation des données statistiques de qualité sur les aspects clés de l’égalité entre les sexes et l’autonomisation de la femme. C’est toute la pertinence de cet atelier de partage et de validation du rapport sur l’Objectif de développement durable (ODD) genre et bulletin statistiques portant sur la participation politique et le leadership féminin, organisé pour deux jours par les acteurs.

Cet important outil initié par le ministère de la Femme, à travers sa Direction l’équité l’égalité de genre, va offrir aux acteurs de l’écosystème, aux décideurs politiques, aux chercheurs et aux partenaires techniques et financiers, un moyen qui permettrait de mettre en œuvre un certain nombre de corrections importantes sur l’égalité et genre. « Il s’agit de veiller à ce que les hommes et les femmes soient d’égale dignité face à la délivrance des politiques publiques qui sont menées dans notre pays », a fait savoir le directeur de Cabinet du ministre de la Femme.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le Brésil cartonne la Corée du Sud

Le Brésil cartonne la Corée du Sud

Tristesse et désillusion après l'élimination des lions du Sénégal

Tristesse et désillusion après l'élimination des lions du Sénégal

Trafic aérien : les ADS ont recensé 22 540 mouvements d'avions

Trafic aérien : les ADS ont recensé 22 540 mouvements d'avions

Le Sénégal 4e pays africain ayant reçu le plus d’argent de sa diaspora en 2022

Le Sénégal 4e pays africain ayant reçu le plus d’argent de sa diaspora en 2022

Grève de la faim : Pape Alé Niang au plus mal

Grève de la faim : Pape Alé Niang au plus mal

Ça devient moche [Opinion du Contributeur]

Ça devient moche [Opinion du Contributeur]

Ne politisons pas la bêtise ! [Opinion du Contributeur]

Ne politisons pas la bêtise ! [Opinion du Contributeur]

Exclu de la sélection, le gardien camerounais Onana joue au football de rue

Exclu de la sélection, le gardien camerounais Onana joue au football de rue

Ce trait de caractère prouve que vous êtes plus intelligent que les autres

Ce trait de caractère prouve que vous êtes plus intelligent que les autres