ADVERTISEMENT

L’hôte de Dakar… [Opinion du Contributeur]

Dakar avait un hôte de taille un long week-end durant. Le Khalife général des Mourides y a séjourné.

Macky Sall rend visite au Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, le 29 mai 2022

La dernière fois qu’il est venu dans la capitale sénégalaise pour une « visite officielle », c’était à l’occasion de l’inauguration de la mosquée Massalikul Jinaan, une grande bâtisse qui surplombe la ville et domine ses environnants. C’était en septembre 2019. De grands moments de dévotion marqués par la réconciliation entre Abdoulaye Wade et Macky Sall en rupture bien avant l’arrivée au pouvoir du dernier nommé. Celui-ci a profité de l’occasion dimanche pour remercier Serigne Touba. Son « jërëjëf Serigne Touba » est un clin d’œil aux Mourides si attachés à leur guide.

ADVERTISEMENT

La venue de Serigne Mountakha Mbacké troisième petit-fils de Cheikh Ahmadou Bamba à occuper le Khalifat de Serigne Touba est plein de symboles. En quittant Touba la capitale du mouridisme pour la capitale du Sénégal, il vient à la rencontre de fidèles qui ont l’habitude de faire le chemin inverse. C’est sa touche personnelle lui le fils de Serigne Bassirou Mbacké biographe du fondateur de la Mouridiya très attaché aux faits historiques et aux symboles. Souriant et chaleureux, Al Mountakha aura marqué son temps par un courage, un leadership qui s’est manifesté aux forts moments de la crise de la Covid-19. Il a intimidé le coronavirus au moment où la psychose s’est installée partout.

Car, à ses yeux ce virus qui semait la terreur à travers la planète, est une simple créature divine qui doit être combattue. Il s’est donné les moyens de le vaincre en respectant les mesures édictées et continuant à respecter à la lettre les recommandations divines, refusant de fermer la mosquée qui lui tient à cœur. Un édifice qui a consacré le triomphe de Serigne Touba. Une des récompenses après les épreuves marquées par l’étape de Dakar.

"A Dakar, Dieu a préservé de moi tout préjudice venant d'un homme rusé" écrit Cheikh Ahmadou Bamba dans Ayassa vers 3. Sur le chemin de l'exil, il a séjourné trois nuits durant dans cette localité, trois nuits qui furent un vrai calvaire pour lui. Et cette fameuse chambre hérissée d'objets pointus où il a été introduit. Tout en euphémisme, avec beaucoup de pudeur, le Cheikh dans Jazâ-u Shakkor mentionne : "c'est une chambre dans laquelle on n'introduit pas quelqu’un à qui on veut du bien".

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Affaire Keita Baldé-Wanda Nara : nouvelle révélation

Affaire Keita Baldé-Wanda Nara : nouvelle révélation

Gabriel Jesus se serait séparé de sa petite amie 8 mois après la naissance de leur fille

Gabriel Jesus se serait séparé de sa petite amie 8 mois après la naissance de leur fille

Découvrez les bienfaits du café sans sucre

Découvrez les bienfaits du café sans sucre

Vous allez adorer la lecture après avoir lu cet article !

Vous allez adorer la lecture après avoir lu cet article !

Comment l'élégance renforce-t-elle la confiance en soi ?

Comment l'élégance renforce-t-elle la confiance en soi ?

Que faire quand on a peur des araignées ?

Que faire quand on a peur des araignées ?

Présumée agression sexuelle, Dani Alves serait-il lâché par sa femme ?

Présumée agression sexuelle, Dani Alves serait-il lâché par sa femme ?

Pape Gueye va rejoindre Séville en prêt

Pape Gueye va rejoindre Séville en prêt

Arrestations et emprisonnements : le calvaire des médecins sénégalais

Arrestations et emprisonnements : le calvaire des médecins sénégalais

ADVERTISEMENT