Mali : trois casques bleus sénégalais tués et cinq autres blessés par un engin explosif

Trois casques bleus dont des Sénégalais ont été tués et cinq autres ont été grièvement blessés lorsque leur convoi a heurté un engin explosif dans le centre du Mali, a annoncé la Mission de l’ONU dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Mali : 3 casques bleus sénégalais tués et 5 autres blessés par un engin explosif

Au Centre du Mali, un convoi de la Force de la Minusma a heurté ce 21 février un engin explosif improvisé. Selon les rapports préliminaires, 3 casques bleus sont décédés et 5 autres sont grièvement blessés », a indiqué sur Twitter la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), rappelant que les soldats de la paix « ne sont pas une cible ». Les trois casques bleus morts sont de nationalité sénégalaise.

La Mission onusienne au Mali compte plus de 15.000 Casques bleus de différentes nationalités, dont 13.289 militaires et 1.920 policiers, déployés dans ce pays du Sahel central depuis le début des attaques des groupes armés Touaregs en 2012. Depuis, Mali est en proie aux attaques djihadistes et à des violences de toutes sortes. De la partie du nord, la violence touche désormais surtout le centre et l’est du pays et s’est depuis étendue aux Burkina Faso et Niger, limitrophes.

Avec les forces maliennes, la MINUSMA est l’une des principales cibles des groupes armés djihadistes. Au moins 298 soldats de la paix sont décédés au Mali depuis le début de la mission en 2013, dont plus de la moitié ont trouvé la mort dans des actes hostiles, ce qui fait de la MINUSMA la mission de maintien de la paix de l’ONU la plus meurtrière au monde.

298 soldats de la paix décédés depuis 2013

Sur le plan diplomatique, la médiation internationale, conduite par l’Algérie en chef de file, s’est dit profondément préoccupée par les sérieuses difficultés que rencontre le processus de paix. « La situation présente, marquée par l’acuité de la menace terroriste et les souffrances indicibles subies par les populations, requiert un engagement renouvelé de la part de toutes les Parties, y compris des efforts redoublés pour bâtir la confiance nécessaire à l’aboutissement du processus de paix », a alerté la médiation dans un communiqué.

ADVERTISEMENT

La Médiation international exhorte ainsi les différentes parties et tous les acteurs concernés, à s’abstenir de déclarations ou d’actes de nature à accroître les tensions et à compliquer les efforts en cours. Tout en intensifiant ses démarches auprès des Parties maliennes à l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger au cours des semaines écoulées, la Médiation internationale entend poursuivre ses efforts dans les jours à venir.

Dans l’exercice des responsabilités qui lui sont confiées, la Médiation compte prendre « toutes initiatives jugées nécessaires pour réunir les conditions de la reprise, dans les meilleurs délais, du fonctionnement des mécanismes de suivi de l’Accord de paix et celles du parachèvement de sa mise en œuvre .

Il s’agit notamment de la tenue d’une session de haut niveau du Comité de suivi de l’Accord. Rappelant que l’Accord de paix demeure la base la plus viable pour la restauration de la paix et la promotion durable de la réconciliation et de la concorde au Mali, la Médiation forme l’espoir de pouvoir compter sur la compréhension et la pleine coopération des Parties pour l’aboutissement de ses efforts.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Émigration clandestine : le rêve de 19 candidats brisé à Saint-Louis, 2 convoyeurs arrêtés

Émigration clandestine : le rêve de 19 candidats brisé à Saint-Louis, 2 convoyeurs arrêtés

Pikine : les Forces vives maintiennent la pression pour la tenue de l'élection présidentielle

Pikine : les Forces vives maintiennent la pression pour la tenue de l'élection présidentielle

Attaque terroriste au Burkina: au moins quinze fidèles tués dans une église

Attaque terroriste au Burkina: au moins quinze fidèles tués dans une église

Dialogue national : les candidats 'spoliés' disent OUI à Macky Sall

Dialogue national : les candidats 'spoliés' disent OUI à Macky Sall

OM : la punition de Pape Gueye levée

OM : la punition de Pape Gueye levée

Dimanche 25 février : les Sénégalais devait élire leur 5e Président

Dimanche 25 février : les Sénégalais devait élire leur 5e Président

Youssou Ndour dévoile les premières images de son clip en featuring avec Fally Ipupa

Youssou Ndour dévoile les premières images de son clip en featuring avec Fally Ipupa

Le documentaire « Dahomey » de Mati Diop remporte l’Ours d’or

Le documentaire « Dahomey » de Mati Diop remporte l’Ours d’or

Groupe Futurs Medias : la journaliste Binta Diallo démissionne

Groupe Futurs Medias : la journaliste Binta Diallo démissionne

ADVERTISEMENT