Policier tué par balle à Matam : ce qui s'est réellement passé

Le policier O. Sylla s'est tué par balle par accident.

Police nationale senegal

Le drame est survenu le vendredi 7 avril dernier. Ce jour, relate L'OBSERVATEUR, aux environs de 14 heures, le policier s’était présenté dans le magasin d’armement du commissariat pour prendre possession d’une arme de service, un pistolet automatique communément appelé dans le jargon policier, «P.A.».

Cette arme à feu «devait lui être allouée pour les besoins des tests qui devaient lui ouvrir les portes de la prestigieuse unité d’élite de la Brigade d’intervention polyvalente (Bip), prévus les semaines à venir à Dakar. Un examen que le policier Ousseynou Sylla n’effectuera jamais.

Une fois dans ledit magasin d'armes, le policier O. Sylla, qui venait à peine de boucler un mois de service au commissariat de Matam, se présente à l’agent préposé à la sécurité du lieu. Ce dernier lui donne accès aux rayons des armes à feu. C’est ainsi que O. Sylla s’est saisi du pistolet qu’il est censé utiliser au cours de ses tests préparatoires d’entrée à la très prisée Brigade d’intervention polyvalente (Bip).

Toutefois, ayant le pistolet automatique «PA» en main, le limier s’est mis à manipuler l’arme, ignorant celle-ci n’était pas totalement vidée de ses munitions. C’est au cours de cette manœuvre qu’il va «malencontreusement se tirer une balle à la cuisse.» Une maladresse qui lui sera fatale.

Grièvement atteint, O. Sylla se met à se vider de son sang. Il sera secouru par ses collègues qui l’ont conduit aux urgences de l’hôpital régional de Matam où il a été opéré avec succès. Alors qu’il devait être, par la suite, transféré à Dakar samedi dernier, il a succombé à ses blessures ce même jour suite à une hémorragie.

ADVERTISEMENT

Le défunt O. Sylla issu de la quarantaine deuxième (42e) promotion de la police nationale a été inhumé dans sa localité d'origine, à Kolda. Il était en faction au niveau de Matam pour réguler la circulation routière. . Âgé de 33 ans, il était marié à une policière et père de 2 enfants (une fille et un garçon), le défunt Ousseynou Sylla, le défunt policier a été inhumé samedi dernier, au cimetière musulman de Kolda.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Opération de sécurisation à Dakar : les chiffres alarmants de la gendarmerie

Opération de sécurisation à Dakar : les chiffres alarmants de la gendarmerie

Mamadou Lamine Diallo : « Je ne peux pas dialoguer avec Coumba Gawlo »

Mamadou Lamine Diallo : « Je ne peux pas dialoguer avec Coumba Gawlo »

Tentative de viol : un maçon de 19 ans écope de 3 ans de prison !

Tentative de viol : un maçon de 19 ans écope de 3 ans de prison !

Litige foncier à Touba : un chef religieux et ses disciples ferment des lieux de commerce

Litige foncier à Touba : un chef religieux et ses disciples ferment des lieux de commerce

Bataille rangée à Kolda : un tailleur tué, une quinzaine de suspects arrêtés

Bataille rangée à Kolda : un tailleur tué, une quinzaine de suspects arrêtés

Les dernières nouvelles sur l’état de santé de Maimouna Ndour Faye

Les dernières nouvelles sur l’état de santé de Maimouna Ndour Faye

Mali : arrestation d'un colonel ayant rapporté des exactions de l'armée

Mali : arrestation d'un colonel ayant rapporté des exactions de l'armée

Mikayil Faye, la nouvelle pépite sénégalaise montante de la Masia

Mikayil Faye, la nouvelle pépite sénégalaise montante de la Masia

Pendant que Baidy Amar agonisait, ses amis lui ont volé 17 millions FCFA

Pendant que Baidy Amar agonisait, ses amis lui ont volé 17 millions FCFA

ADVERTISEMENT