Pour récupérer ses enfants, il assène des coups de couteaux à son beau-frère

6 mois de prison ferme ! C'est la peine infligée au mécanicien Aliou Mb. pour avoir asséné deux coups de couteaux et menacé son beau-frère. L'ancien émigré a comparu ce lundi 13 novembre devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre des faits de coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail de 10 jours et détention illégale d’arme.

arrestation-couteau-1200x900

Les faits se sont déroulés le 28 août 2023 derniers. En effet, le prévenu Aliou Mb. et le plaignant Mamadou Nd. sont des beaux-frères. Le prévenu Aliou Mb. est réputé avoir tout le temps des problèmes avec son épouse, sœur de la partie civile. Une situation qui l'a d'ailleurs obligé à aller se réfugier chez son grand-frère avec ses quatre enfants pour vivre en paix loin de son mari barbare qui ne cesse de la violenter.

Animé par le diable, il est venu chez la partie civile dans la journée pour réclamer ses enfants. Mamadou Nd. lui a demandé de se calmer et de faire preuve de gentleman. Mais le prévenu Aliou Mb. a fait la sourde oreille. Et il est revenu la nuit, armé de deux couteaux et une bouteille d'acide attendant son ex épouse Fatou Nd. qui venait des "thiants" le jour du Safar. Lorsqu'elle a su la présence de son ex-mari dans les parages, elle s'est précipitée pour aller alerter son grand-frère. Ce dernier a ainsi décidé de les accompagner.

En cours de route, ils ont croisé le sieur Aliou Mb. qui a décidé de leur barrer la route. Une dispute a éclaté entre les deux beaux-frères. Dans ces circonstances, Alioune Mb. a asséné violemment plusieurs coups de couteaux à Mamadou Nd. avant de prendre la fuite. Arrêté deux mois après, il a été placé sous mandat de dépôt depuis le 30 octobre pour coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail de 10 jours et détention illégale d’arme. Attrait à la barre, Aliou Mb. a nié les faits.

Mamadou Nd. a fait savoir que le jour des faits, le prévenu a menacé sa petite sœur au téléphone. "J'ai voulu les protéger, je me suis rapproché de lui pour lui faire entendre raison. Mais il n'a pas voulu m'écouter. Sur ces entrefaites, il a jeté le liquide qu'il tenait entre ses mains à ma sœur. Je croyais qu'elle avait atteint ses yeux, c'est la raison pour laquelle je me suis interposé. Ainsi, il m'a asséné plusieurs coups de couteau. Heureusement, je me suis bien défendu. Et il a pris la fuite. Par la suite, nous sommes allés porter plainte au commissariat de Keur Massar. Mais il a été retrouvé deux mois après. Ce jour-là, les riverains l'ont bien tabassé et l'ont attaché avant d'appeler la police", narre-t-il.

ADVERTISEMENT

Aliou Mb mécanicien de son état, déclare qu'il n'a jamais eu de problème avec sa femme et qu'il n'a jamais pris la fuite. " Je ne savais pas que j'étais recherché par la police. Je n'ai pas violenté et poignardé la partie civile. Les membres de sa famille sont contre notre mariage depuis le début", se dédouane-t-il.

Témoin dans cette procédure, Fatou Nd. avoue que son frère lui a jeté de l'acide, mais heureusement qu'elle n'a pas atteint ses yeux. "Quelques semaines après, il m'a appelé pour venir récupérer ses enfants. J'ai appelé la police et ils l'ont embarqué. Ce n'est pas la première fois qu'il m'agresse. Et il me menace tout le temps", dit-elle.

Selon l'avocat de la partie civile Me Abdinar Ndiaye, Fatou Nd. vit dans la maison de son grand frère. "À chaque fois qu'elle a voulu porter plainte pour violences, les parents s'y interposent. Depuis que sa femme a la garde des enfants, il a nourri une rancœur inouïe. C'est un dossier de la chambre criminelle. Il avait la conviction de lui ôter la vie. Le plaignant a passé une semaine à l'hôpital pour se soigner", a plaidé la robe noire qui demande la somme de 10 millions de francs Cfa à titre de dommages et intérêts. Lors de son réquisitoire, le maître des poursuites a requis 6 mois de prison ferme.

Quant à la défense, elle laisse entendre que la dame ne présente aucune égratignure. Pourtant, sur le plan juridique, le prévenu a la garde des enfants. Elle souligne que le dossier est vide. Il doit bénéficier de l'excuse de la provocation", avance la défense qui demande la relaxe au bénéfice du doute.

Finalement, la Présidente de la séance l'a déclaré coupable et condamné à 6 mois de prison. Et alloue la somme de 1 million de francs Cfa à la partie civile.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Union Africaine : le Soudan exige sa réintégration avant toute médiation

Union Africaine : le Soudan exige sa réintégration avant toute médiation

Dialogue national : Macky Sall a reçu les conclusions

Dialogue national : Macky Sall a reçu les conclusions

Affaire MNF : l'agresseur a emporté 2 millions FCFA et une montre en or

Affaire MNF : l'agresseur a emporté 2 millions FCFA et une montre en or

Thiès : le retour triomphal du professeur Yaya Coly après 8 mois de prison

Thiès : le retour triomphal du professeur Yaya Coly après 8 mois de prison

Amy Dia de ex-Pastef libre !

Amy Dia de ex-Pastef libre !

La gendarmerie démantèle un réseau de commerce illicite d'armes !

La gendarmerie démantèle un réseau de commerce illicite d'armes !

Mali : «opération bougie» contre les coupures d'électricité !

Mali : «opération bougie» contre les coupures d'électricité !

Un enfant de 2 ans péri dans un incendie

Un enfant de 2 ans péri dans un incendie

Culture : 7 choses à savoir sur Mère Teresa !

Culture : 7 choses à savoir sur Mère Teresa !

ADVERTISEMENT