Rejet de la loi contre l'homosexualité : "And Samm Jikko yi" prépare sa contre-offensive

And Samm Jikko Yi annonce un rassemblement ce 20 Février

Lors d’une manifestation demandant la criminalisation de l’homosexualité, à Dakar, le 23 mai 2021 SEYLLOU - AFP

.

Suite au rejet de la proposition de loi pour la criminalisation de l'homosexualité au Sénégal par le bureau de l’Assemblée nationale, le mouvement And Samm Jikko Yi, a fait face à la presse, ce mercredi, pour dénoncer la “violation de l’article 60 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale” et appeler le peuple à la mobilisation ce 20 février.

Selon le collectif sous la houlette de Serigne Babacar Mboup, l’Assemblée nationale a outrepassé ses prérogatives en statuant sur l’opportunité de la proposition de loi alors qu’il ne lui revenait qu’à vérifier si cette dernière n’a pas d’incidences financières. En effet, comme le souligne l’article 60 du Règlement intérieur : « les projets et propositions de loi sont soumis à l’Assemblée Nationale. Ils doivent être formulés par écrits et sont adressés au Président de l’Assemblée nationale. Celui-ci en donne connaissance à l’assemblée qui en constate le dépôt. L’auteur ou les auteurs en sont informés par écrits »

Ainsi le combat est loin d’être terminé et "que chacun prenne ses responsabilités. Le 20 février nous ferons un rassemblement. Ils ont bafoué l’article 60 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale. La lutte ne fait que commencer. Le bureau n’a pas le droit de rejeter. Le bureau n’a pas fait un accusé de réception de la loi. Ils ont fait ce qu’ils veulent en se donnant la prérogative d’un droit qu’ils n’ont pas. Moustapha Niasse a violé le règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Ils sont hors la loi", assure Serigne Babacar Mboup.

Pour mémoire, une proposition de loi introduite au parlement sénégalais et visant à renforcer les lois existantes à l’encontre des personnes lesbiennes, gay, bisexuelles et transgenres (LGBT) a été rejetée. En effet, selon ces députés les relations sexuelles entre homosexuels sont déjà sanctionnées par la loi et le bureau de l’Assemblée nationale, qui a empêché la proposition de loi d’être examinée, a déclaré que la loi actuelle était claire et punissait sévèrement l’homosexualité.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Section de Recherches de la Gendarmerie de Colobane: un nouveau patron débarque

Section de Recherches de la Gendarmerie de Colobane: un nouveau patron débarque

Rentrée scolaire: les jeunes de Joal Fadiouth au secours des écoles

Rentrée scolaire: les jeunes de Joal Fadiouth au secours des écoles

Franck Ribéry va arrêter le football

Franck Ribéry va arrêter le football

L'Etat écarte toute autre hausse du prix du carburant

L'Etat écarte toute autre hausse du prix du carburant

Prix Nobel de littérature 2022:  la française Annie Ernaux primée

Prix Nobel de littérature 2022: la française Annie Ernaux primée

Cancer du foie : une épidémie mondiale guette

Cancer du foie : une épidémie mondiale guette

Santé : voici les six pires aliments pour le foie

Santé : voici les six pires aliments pour le foie

Le ministre ADD et Abdou Mbow frôlent la mort, un bus dérape à Tamba

Le ministre ADD et Abdou Mbow frôlent la mort, un bus dérape à Tamba

Explosion d’une chaudière à Diourbel : le bilan passe à deux morts

Explosion d’une chaudière à Diourbel : le bilan passe à deux morts