Rufisque : un prof de maths se tapait des plans à trois avec ses élèves

Le professeur a transformé ses cours de renforcement en partouze.

illustration-victime-de-viol

Et c'est sous nos cieux que cela s'est produit, à Rufisque (région de Dakar). Ng. Ndoye, professeur de Maths et de Physique-Chimie dans une école privée, mais aussi muezzin dans son quartier, entretenait des rapports sexuels avec deux de ses élèves âgées de 17 ans, à qui il était censé donner des cours de renforcement.

Les victimes sont toutes deux des candidates au BFEM. Il s'agit de A. Nd et d'O. W. Nd, âgées de 17 ans. D’après A. Nd, sa relation avec le matheux date de 2019. Tous les samedis matin, elle se faisait aborder discrètement par son professeur de Maths, qui l’invitait à le retrouver chez lui le soir. Elle s’y rendait souvent avec son amie O. W. Nd. Arrivées devant le domicile de leur professeur, elle se postaient à quelques mètres de la mosquée où il est muezzin, en attendant la fin de la prière du crépuscule. Puis, elles l’accompagnaient discrètement dans sa chambre où il entrainait des relations sexuelles avec elles. Pis, il les invitait à des sorties au Lac Rose pour continuer à abuser d'elles.

Des révélations qui ont été confirmées par le gynécologue de l’hôpital Youssou Mbargan Diop qui conclut après analyse : « des déchirures hyménales anciennes ».

M. Ndoye sera finalement piégé par la police avec l’aide des élèves via un rendez-vous, après que la mère d'une des victimes ait porté plainte.

Mis aux arrêts, Ng. Ndoye est actuellement placé en garde-à-vue. Il est poursuivi pour détournement et viols sur mineures.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT