Santé et collectivités locales : encore 96 heures de grève

La Coalition And Gueusseum et l’Intersyndicale des agents des collectivités territoriales continuent leur lutte (ISTCTS). La grève va débuter mardi 21 février pour se terminer vendredi prochain.

Mballo Dia Thiam

La grogne des travailleurs de la santé et des collectivités territoriales ne faiblit toujours pas. Après une évaluation de son précédent plan d’actions ce samedi, la Méga coalition And Guesseum presse le pas car n’étant toujours pas satisfaite de la prise en charge de ses revendications. Devant la passivité des ministres en charge de la santé et de l’action sociale, des Collectivités territoriales et des Finances, la Méga coalition continue dans sa logique de radicalisation et décrète ainsi, pour son 11e plan d’action, une grève de 96 heures les mardi, mercredi, jeudi et vendredi prochain sur l’ensemble des structures sanitaires et hospitalières des collectivités territoriales.

Cette grève va de paire avec le respect des urgences et du service minimum. Les syndicalistes vont aussi procéder à une rétention des informations sanitaires et sociales. Le boycott des activités de formation, de supervision et des réunions de coordination et réunions de staff. Les agents de santé sont instruits de poursuivre le boycott de tous les programmes à l’exception du programme élargi de vaccinati

En effet, la Méga coalition fustige les lenteurs dans le traitement salarial des agents nées de l’utilisation du Logiciel de gestion des finances locales. Enfin, la Méga coalition invite tous les militants et sympathisants à la marche nationale qu’elle organise le vendredi 24 février 2023 à Kaffrine à partir de 10 heures.

Mballo Dia Thiam et ses camarades fustigent «le mutisme du ministre en charge des Collectivités territoriales qui frise le manque de considération envers les travailleurs». En poursuivant leur mouvement d’humeur, ils attendent du gouvernement qu’il «pose plus d’actes allant dans le sens de l’harmonisation des augmentations de salaires à tous les travailleurs sans aucune discrimination et la prise en charge correcte des foyers de tensions à Matam, Talibou Dabo et Eps de Mbour (Polymed), qui n’ont que trop duré».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Les prévisions de la Météo dans les prochaines 24 heures

Les prévisions de la Météo dans les prochaines 24 heures

Après Kroos, un cadre de la Mannschaft prend sa retraite internationale

Après Kroos, un cadre de la Mannschaft prend sa retraite internationale

Cameroun : 172 établissements secondaires fermés

Cameroun : 172 établissements secondaires fermés

Ouagou Niayes : un cartel de narcotrafiquants démantelé

Ouagou Niayes : un cartel de narcotrafiquants démantelé

Après sa victoire sur Tapha Tine, voilà ce que va gagner Balla Gaye

Après sa victoire sur Tapha Tine, voilà ce que va gagner Balla Gaye

Maroc : un influenceur sénégalais se fait expulser par un ex-ministre et sa copine...

Maroc : un influenceur sénégalais se fait expulser par un ex-ministre et sa copine...

Nouvelles inquiétantes sur l'économie sénégalaise

Nouvelles inquiétantes sur l'économie sénégalaise

Altercation au parlement entre les députés sénégalais Guy Sagna et ivoirienne Adjaratou Traoré

Altercation au parlement entre les députés sénégalais Guy Sagna et ivoirienne Adjaratou Traoré

Lutte : Balla Gaye 2 bat Tapha Tine (Vidéo)

Lutte : Balla Gaye 2 bat Tapha Tine (Vidéo)

ADVERTISEMENT