Hôpital de Linguère

Six bébés morts calcinés : les mis en cause écopent d'un sursis

L’affaire des six bébés morts calcines à l’hôpital de Linguère a été vidée ce matin devant la barre du tribunal de Grande instance de Louga.

Hôpital-Magatte-Lo-de-Linguère

Le verdict est tombé dans l’affaire des six nourrissons morts brûlés dans un incendie à l’hôpital Magatte Lô de Linguère, survenu en avril 2021.

Le juge a condamné le directeur de l'Hôpital, l'aide-infirmière chargée de la surveillance de la salle de néonatologie et la cheffe du service de pédiatrie de l’hôpital à deux ans de prison avec sursis.

Ils ont été aussi condamnés à payer une amende de deux millions de FCFA à verser à la famille des victimes.

Pour rappel, le procureur avait requis six mois de prison avec sursis contre les mis en cause.

L’enquête sur l’affaire des bébés morts calcinés parle de "négligence criminelle". Le feu a commencé à se propager lentement dans la salle, pendant au moins dix minutes, sans que personne ne s’en rende compte. Le garde qui n’était pas sur place a livré comme excuses qu’il était en train de prendre sa douche, après avoir fermé, à double tour, la salle des nouveau-nés.

ADVERTISEMENT

Les enquêteurs ont établi qu’aucun agent, du personnel de garde n’était présent à l’unité néonatale, au moment du déclenchement de l’incendie qui a coïncidé avec l’heure à laquelle devait arriver la relève. Si le personnel était présent, la vie des bébés pouvait être sauvée, conclut l’enquête. En plus, il n’y avait aucun dispositif de surveillance, permettant, à au personnel de garde personnel de savoir ce qui se passait dans cette salle. L’alarme-incendie était aussi défaillant.

Les bébés prématurés se trouvaient dans des couveuses. Les enquêteurs soupçonnent aussi la chaleur provenant des lampes qui aurait pu enflammer les mousquetaires. Des tables chauffantes avec des ampoules à incandescence d’une puissance de 60 watt ont été trouvées sur les lieux du drame.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT