Tabaski : 4554 tonnes de déchets collectés à Dakar

4554 tonnes de déchets ont été enlevées le jour de la Tabaski par les agents dans la région de Dakar.

UCG

La Société nationale de gestion intégrée des déchets (Sonaged) a mobilisé plus de 7000 agents pour nettoyer Dakar en proie aux ordures le jour de Tabaski. Cette mobilisation de la direction générale a alors permis de ramasser les ordures et déchets solides et rendre Dakar propre.

« C’est le fruit de journées et de nuits de réflexion des agents de la Sonaged qui ne voulaient pas que les grandes villes soient envahies des déchets », a estimé son directeur général. Selon Mass Thiam, les équipes de la société qu’il dirige ont mis en place une stratégie ayant permis de collecter 4554 tonnes de déchets dans la région de Dakar.

Les mêmes équipes de la Sonaged ont effectué 517 rotations, le jour de la Tabaski, selon M. Thiam. Ce dernier s’exprimait le jeudi 29 juin, jour de la fête puisqu’étant lui-même descendu sur le terrain pour accompagner ses agents. Il a profité de la caravane pour visiter certaines communes de la région de Dakar.

Après la visite, il a fait le point avec les médias avant de se féliciter de la réussite de l’opération. « Nous avons mis en place une approche de collecte qui nous a aidé à faire face aux flux de déchets occasionnés lors de la fête », a expliqué Mass Thiam qui a reconnu que pendant les grands événements comme la Tabaski,

Pour mener à bien cette opération, le directeur général renseigne que la Sonaged a mis en place une plateforme de recrutement de bénévoles pour renforcer l’équipe chargée du nettoiement et d’évacuation des déchets.

ADVERTISEMENT

Au total 7295 personnes se sont inscrites au niveau national pour participer à l’opération. Parmi elles, 3321 agents de la Sonaged et 3.974 volontaires. En plus des ressources humaines, des équipements ont été engagés. Il s’agit de quelques dizaines d’engins lourds. A cela s’ajoute, le dispositif habituel qui est constitué de camions à ordures.

« Nous avons également mobilisé l’ensemble du dispositif opérationnel tel que les brigades de propreté de proximité, d’interventions rapide et traditionnelles », a souligné M. Thiam. La société nationale de gestion intégrée des déchets a prévu d’étendre son dispositif encore pour quelques jours afin de lutter contre les dépôts sauvages.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT