Trafic de visas au Consulat de France : un Libanais cité, deux Sénégalais arrêtés

L’affaire de trafic de visas qui éclabousse le Consulat de France à Dakar connait un rebondissement.

Consulat de la France au Sénégal

Du nouveau dans l’affaire des trafics de visas et de cartes de séjour françaises qui secoue le Consulat de France à Dakar. Libération révèle que la DIC a frappé au cœur d’un réseau international. Un responsable d’une agence de voyage nommé Samba Ousmane Diaw a été arrêté à cet effet et il n’est pas le seul. Après une descente à l’agence de voyage qui a été visiblement nettoyée, les limiers se sont rendus chez son complice et collaborateur Moussa Diaw.

Ce dernier, aussitôt informé de l’arrestation de Samba Diaw, s’est rendu à l’agence de voyage pour récupérer tous les documents (passeports, réservations de billets d’avion et d’hôtel, copies de cartes de séjour françaises…) Samba Diaw était chargé des démarches pour l’obtention des visas en complicité avec des agents du consulat de France à Dakar. Les cartes de séjours saisies ont été envoyées via DHL par un Libanais nommé Hussein établi en Turquie. Ce dernier faisait voyager les candidats libanais en Europe.

Une fois à Dakar, il est chargé de les loger et de les amener à l’aéroport, le jour de leur embarquement. Les mis en cause empochaient pour chaque candidat une commission de 900.000 FCFA Le principal instigateur du trafic de visas au Consulat serait un agent officiant au service des visas de l’établissement.

De nombreux élèves sénégalais auraient été victimes du montage mis en place par l’agent du consulat français. Les faits se sont déroulés alors que Didier Larroque officiait comme consul général de France à Dakar, poste qu’il a occupé jusqu’en septembre dernier. Remplacé par Nathalie Node, ce dernier a depuis rejoint l’ambassade de France à Kinshasa en tant que premier conseiller. L’affaire intervient alors que le consulat de France à Dakar fait actuellement face à une forte augmentation de la demande de visas (+ 250 % pour les « courts séjours » par rapport à la situation pré- Covid-19), occasionnant de nombreux retards dans les délais de traitement.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT