ZESI de Diass : 31 milliards de FCFA, 9300 emplois directs et 19850 indirects

Le président du Sénégal, Macky Sall, a lancé, mardi, les travaux d’aménagement de la Zone économique, spéciale et intégrée (ZESI) de Diass, située à environ 40 km au sud-est de Dakar.

Zone-économique -spéciale-et-intégrée- ZESI

La cérémonie a été abritée dans les locaux de l’entreprise Germani West Africa, filiale de Germani SPA, inaugurée officiellement par le chef de l’État, en présence de l’ancien président du conseil italien Matéo Renzi et du PDG de Germani West Africa, Mauro Ferrari.

La zone économique, spéciale et intégrée (ZESI) de Diass est l’une des cinq zones prévues sur le territoire, a dit Macky Sall lors de la cérémonie de lancement des travaux d’aménagement de ce projet. Ce sont des « zones d’éclosion du made in Sénégal, pour soutenir et accélérer le processus d’industrialisation » du pays, a ajouté le chef de l’Etat sénégalais. Il s’agit des zones de Bargny-Sendou, de Diamniadio, de Diass, de Sandiara et de Fatick. Diass est située dans la zone où est construit l’aéroport international Blaise Diagne de Dakar.

Un investissement de 31,6 milliards de FCFA, sur financement de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), a permis de clôturer et sécuriser la ZESI et son assiette foncière, à aménager des voies d’accès à la zone et à doter l’espace de diverses commodités pour son fonctionnement.

En plus de Teyliom Logistics et Polytec, l’entreprise Germani West Africa spécialisée dans la construction de véhicules de transport de marchandises, et inaugurée par le président Macky Sall s’y est installée. Cet aménagement d’infrastructures structurantes sur 95 hectares permettra d’accueillir une vingtaine d’entreprises qui s’activent dans l’agro-alimentaire, les activités portuaires, touristiques, etc, a dit Ibrahima Diouf qui représentait le directeur de la BOAD à cette rencontre.

Selon lui, la ZESI contribuera à hauteur de 5% au PIB du Sénégal et devra accroître de 30% la production de biens et services made in Sénégal. La zone, qui pourra générer 9,300 emplois directs et 19850 emplois indirects, sera dotée d’une plateforme financière et d’une centrale électrique solaire de 100 MW.

ADVERTISEMENT

Le chef de l’Etat sénégalais a, à cette occasion, engagé le secteur privé national à saisir l’opportunité que leur offrent les ZES « pour donner corps au contenu local », aussi bien dans la construction des zones que dans leurs activités opérationnelles, y compris par le biais de partenariats avec le secteur privé étranger.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT