C'est l'invité surprise de la saison barcelonaise. L'été dernier, lors de la prise de pouvoir de Ronald Koeman, rares étaient les observateurs qui croyaient à un retour en force d'Ousmane Dembélé.

On ne peut d'ailleurs même pas vraiment parler de retour, mais d'explosion tout simplement, puisque lors de ses trois premières saisons en Catalogne, le Français n'avait jamais réussi à convaincre son monde, enchaînant pépins physiques et prestations plutôt moyennes. Cette saison, la donne semble bel et bien avoir changé, et le temps où l'état-major barcelonais souhaitait se débarrasser de celui qui était considéré comme un boulet tant sportivement que financièrement semble désormais bien lointain.

Sur le flanc droit de l'attaque barcelonaise, l'ancien du Stade Rennais brille enfin. Tout d'abord, et c'est un élément qu'on a tendance à oublier mais qui est primordial pour qu'un joueur soit performant: il s'amuse sur le terrain. Dans une équipe du Barça avec une vraie osmose collective et un plan de jeu bien défini, le Français est mis dans les meilleures conditions pour faire ce qu'il aime, à savoir prendre le couloir, provoquer et terminer les actions dans la surface. En plus d'afficher une entente de plus en plus optimale avec ses partenaires du secteur offensif, il fait de plus en plus de différences lorsqu'il a le cuir entre les pieds.

Un joueur plus intelligent

Concrètement, il n'a pas forcément progressé d'un point de vue technique. A ce niveau d'excellence, le seuil de progression maximale est forcément proche, et c'est surtout d'un point de vue tactique et mental que les joueurs peuvent encore intégrer de nouveaux concepts et élargir leur palette. Dans le cas de Dembélé, c'est principalement dans la compréhension du jeu. Dembouz est ainsi un joueur qui fait de meilleurs choix dans les derniers mètres, qui combine mieux avec ses partenaires en sachant comment se placer par rapport à eux, qui prend mieux les espaces, et qui de façon globale s'inscrit comme un vrai joueur de collectif plus que comme une individualité faisant sa vie à l'écart comme cela pouvait être le cas avant.

Physiquement, c'est aussi un joueur différent. Parce qu'il semble libéré de ses soucis musculaires récurrents, mais surtout par des changements dans son attitude et dans son hygiène de vie. Le média La Vanguardia évoquait récemment un changement dans son alimentation, visiblement payant, et l'ailier tricolore fait partie des joueurs qui sortent les plus grandis des séances d'entraînements intenses imposées par le staff de Ronald Koeman, avec Jordi Alba ou Frenkie de Jong. Le travail souvent personnalisé réalisé par Henrik Larsson, l'ancien grand attaquant et troisième entraîneur du Barça, porte aussi ses fruits, et les conseils du Suédois ont permis au numéro 11 du Barça de franchir un cap.

Dembélé aurait pu être parisien

« Je n'ai aucun doute sur ses qualités. Il sait jouer le un contre un, jouer en profondeur, et sait utiliser les deux jambes. J'adore ce joueur », résumait le tacticien néerlandais récemment. Bien dans sa tête et dans son corps, avec un coach qui lui fait confiance, Dembélé sera donc un joueur que les Parisiens vont devoir surveiller de près, d'autant plus que l'équipe de Mauricio Pochettino n'a pas les côtés de la défense comme point fort si on peut dire ça comme ça. Du haut de ses 6 buts et 3 passes décisives cette saison, Dembélé pourrait profiter de l'attention portée par défenseurs parisiens sur Lionel Messi pour surprendre le champion de France.

Et forcément, il faut mentionner ce faux-départ de Dembouz à Paris à l'été 2019, quand il avait été inclus dans un échange qui devait permettre aux Catalans de récupérer Neymar contre plusieurs membres de l'effectif barcelonais, dont le joueur de 23 ans. Si toutes les parties avaient donné le feu vert et que Tuchel forçait pour retrouver son poulain de Dortmund, le principal concerné n'a pas voulu quitter Can Barça et a donc fait capoter l'opération. Cette rencontre aura donc une saveur un peu particulière, pour Neymar ainsi que pour ses anciens acolytes comme Lionel Messi ou Sergio Busquets, mais aussi pour Ousmane Dembélé…

Avec Footmercato