Il zappe Sadio Mané : 'ce joueur est le présent et l’avenir du Sénégal'

Pape Matar Sarr, présent et futur du Sénégal selon le journaliste Moussa Sarr.

SADIO MANE

Champion d’Afrique en titre, le Sénégal a été amené par un grand Sadio Mané, sacré meilleur joueur du tournoi. Pour la prochaine CAN, le Sénégal va continuer sur sa lancée avec sa belle génération dorée, à la laquelle il faut ajouter des jeunes très talentueux. Parmi eux, figure le milieu de terrain des Spurs de Tottenham, Pape Matar Sarr. Pour le journaliste sénégalais Moussa Sarr, le joueur de 20 ans est le présent et le futur de l’équipe sénégalaise.

ADVERTISEMENT

Ce samedi, Pape Matar Sarr a été exceptionnel face à Manchester United. Très bon dans l’entrejeu, il a également marqué le premier but de la partie. Alors qu’il a traversé quelques moments difficiles, le jeune milieu de terrain commence à montrer la plénitude de son talent. Pour le journaliste de Taggat Moussa Sarr, Pape Matar est le présent et l’avenir de l’équipe sénégalaise.

« Pape Matar Sarr est notre présent et notre avenir. Je chercherai toujours à le pousser à puiser dans ses derniers retranchements. Je suis heureux de le voir titulaire à Tottenham. J’ai envie qu’il y réussisse. Car la Premier League, c’est la crème de la crème. S’il s’y impose, il nous donnera satisfaction en équipe nationale. Et tout le monde sera gagnant », a-t-il déclaré.

ADVERTISEMENT

« Lors de la Coupe du monde, après le match contre l’Angleterre, je m’étais fait « allumer » par un pote. Il me reprochait un peu de chouchouter Pape Matar Sarr. Je l’avais dit ici: il m’arrive de faire de la communication. Quand des abonnés s’en prennent à juste titre à un joueur qui traverse des moments difficiles, il peut m’arriver de fermer les yeux. Quand un joueur est dans le dur, je n’ai vraiment pas envie de l’enfoncer. Je préfère l’encourager. Après si je vois qu’il ne se passe rien, j’essaie de le titiller. C’est pour cette raison que j’avais taillé Pape Matar Sarr. Être exigeant et être sévère, ça fait deux. Quand je vois un talent comme lui, je n’ai envie de rien lui pardonner tant qu’il ne montre pas la plénitude de ses capacités. Il faut qu’il soit tout le temps sous pression et non trop en confiance. Ça peut lui jouer des tours », a ajouté le journaliste Moussa Sarr.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT