Ligue des Champions : Liverpool et Sadio Mané en finale !

Après sa victoire à l'aller (2-0), Liverpool a fini le travail sur la pelouse de Villarreal afin de composter son ticket pour la finale de la Ligue des Champions (3-2). Sadio Mané a inscrit le but de la victoire.

Sadio Mané a marqué le troisième but et scellé la victoire des Reds contre Villarreal mardi soir.

À force de le répéter, peut-être finira-t-on par l’imprimer : lorsqu’on grimpe en altitude vers les plus hauts sommets, on ne respire plus facilement. L’air y devient asphyxiant. Bien-sûr, c’est une évidence quand deux cadors comme Manchester City et le Real Madrid se regardent dans les yeux. C’est un peu moins prévisible, en revanche, quand un monstre absolu comme Liverpool défie le petit poucet du tableau.

ADVERTISEMENT

Puissante, disciplinée, complète, l’équipe de Jürgen Klopp maîtrise presque tous les aspects du jeu, si ce n’est la loi de cette Ligue des Champions, selon laquelle la moindre zone de confort est synonyme de danger. Que ce soit sur deux matchs, à l’intérieur d’un même match, une mi-temps, ou même un petit quart d’heure… Pour les Reds, cela a duré une mi-temps. Pas assez pour tomber définitivement dans le traquenard. Mais suffisamment, quand même, pour plonger dans ce guêpier que peut être le petit Stade de la Ceramique de Villarreal dans ses plus belles soirées.

Villarreal avait dessiné les contours de l’exploit…

Avec le contraste de niveau et le score acquis l’aller (2-0), il aurait été difficile d’imaginer une once de suspense lors de cette seconde manche. Elle a pourtant bien existé. Mieux que cela : Liverpool a bien été trimballé de la tête et des épaules par la bande à Unai Emery, portée par son enthousiasme, ses circuits bien huilés et sa colonie d’ex-pensionnaires de Ligue 1. Il faut dire qu’en marquant d’entrée de jeu, la formation espagnole a dessiné le scénario parfait pour diffuser un peu de doute chez l’adversaire. L’ancien Rémois Boulaye Dia a profité d’une remise précise d’Etienne Capoue pour plonger l’enceinte de Villarreal dans la liesse (1-0, 3e).

En exerçant le pressing intense qu’ils n’avaient jamais envisagé à Anfield, les hommes d’Emery ont été acteurs de ce match. Sur tous les aspects : physique, tactique et même mental. Il fallait avoir une bonne dose de sang-froid pour ne pas perdre le cap après un penalty refusé à l’ex-Parisien Giovani Lo Celso sur un duel face à Alisson (37e). Car dans la foulée, Villarreal inscrivait le but du 2-0 pour revenir à égalité sur l’ensemble des deux matchs, d’un coup de tête de Francis Coquelin sur un centre d’Etienne Capoue (2-0, 41e).

… Avant que Liverpool ne rebranche le courant à la mi-temps

Reste que cette équipe de Liverpool a trop de vécu et de vertus pour se laisser aspirer dans un trou pareil. Alors Jürgen Klopp a rebranché la prise de courant à la mi-temps. En trouvant les mots pour inverser la tendance, d’abord. Et en s’incluant dans le lot de cette remise en question express, lui aussi, avec un coaching gagnant symbolisé par l’entrée en jeu du déroutant Luis Díaz à la place du très discret Diogo Jota. Dès lors, Liverpool a repris le contrôle.

Encore fallait-il doucher l’adversaire en marquant le pion qui fait mal. Fabinho s’en est chargé d’une frappe sèche du droit à l’heure de jeu (2-1, 62e). En deux temps, trois mouvements, les Reds ont ensuite tué définitivement le suspense, sous l’impulsion de cet intenable Luis Díaz, qui a trouvé le chemin des filets de la tête en reprenant un caviar de Trent Alexander-Arnold (2-2, 68e) juste après une première tentative sur le poteau (67e).

Les joueurs de Liverpool tenaient déjà leur ticket pour la finale. Sadio Mané a scellé la qualification en se jouant de Rulli après une sortie approximative du portier argentin (2-3, 74e). La fin de match n’a rien changé – malgré un rouge pour Capoue (85e) et des occasions à la pelle pour les Reds. L’affaire était réglée.

Après avoir senti le vent tourner, Liverpool sera à quai, le 28 mai, pour écrire un peu plus sa légende. Les Reds connaîtront leur adversaire en finale demain soir au terme du choc Réal Madrid - Manchester City.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

'Leumbeul time' : les excuses de Mame Ndiaye Savon à la Oummah islamique

'Leumbeul time' : les excuses de Mame Ndiaye Savon à la Oummah islamique

Mort du couturier Paco Rabanne à l'âge de 88 ans !

Mort du couturier Paco Rabanne à l'âge de 88 ans !

Douleur, haine, extase : clap de fin de la saison 1 de 'Salma'

Douleur, haine, extase : clap de fin de la saison 1 de 'Salma'

Sénégal : les « engraisseurs » de Sonko [Opinion du Contributeur]

Sénégal : les « engraisseurs » de Sonko [Opinion du Contributeur]

Gestion 'nébuleuse' du Fonds Covid-19 : une plainte collective et une pétition lancées

Gestion 'nébuleuse' du Fonds Covid-19 : une plainte collective et une pétition lancées

'7 seconds' de Youssou N’Dour dans le Billboard Hot 100

'7 seconds' de Youssou N’Dour dans le Billboard Hot 100

Huit (8) Africains nominés aux Grammy Awards 2023

Huit (8) Africains nominés aux Grammy Awards 2023

Industrie hôtelière africaine : 90% des acteurs optimistes pour 2023/2024 (rapport)

Industrie hôtelière africaine : 90% des acteurs optimistes pour 2023/2024 (rapport)

Elle étrangle son bébé et se rend à l’état civil pour obtenir un certificat d’inhumation

Elle étrangle son bébé et se rend à l’état civil pour obtenir un certificat d’inhumation

ADVERTISEMENT