Lutte: Victoire nette et sans bavure de Franc sur Sock

Le pensionnaire de "Diambars Wrestling Academy ", Franc, a remporté son combat contre le lutteur de l'écurie "Xam Sa Cossan", Sock, après quelques secondes d'accrochages, ce dimanche à l'arène nationale de Pikine.

Sock (Gauche) vs Franc ( Droite)

S'il y'a un lutteur qui a tenu sa promesse, c'est bien Franc des parcelles Aissainies. L'ex pensionnaire de Parcelles Mbollo, a pris le dessus sur son adversaire en moins d'une minute. Un seul accrochage a suffit pour qu'il terrasse de la plus belle des manières son adversaire, qui avait promis lors des "face to face "un combat épique aux amateurs de lutte avec frappe. L'arène nationale était pleine comme un oeuf, la rivalité entre Pikine et Parcelles, a engendré une forte affluence vers le stade aux premières de l'après midi. Sock, qui avait battu dans la même enceinte,Gamou Gueye de Rufisque, le 06 Juin 2021 n'a pas pu mettre fin à la série victorieuse de Franc qui partait comme le favori. Franc étoffe son palmarès avec une onzième victoire en autant de combat.

ADVERTISEMENT

Connu en lutte simple, Emile Francois Gomis de son vrai nom fait partie des rares lutteurs qui sont jusque là invisibles en lutte avec frappe. Le protégé de Papa Sow avait pourtant promis de tabasser et de terrasser son adversaire en 30 secondes avant le combat. Il a échangé quelques coups avec son adversaire avant de s'agripper à son pagne connu sous le nom de "Ngimb" puis il enchaîne d'un placage qui va pousser le frangin de Jet Lee à terre près des sacs de sable.

Une partie du public exulte et l'autre rumine sa colère après le revers de leur lutteur , battu dans son fief. Rappelons que le Stade se trouve dans le quartier de Pikine ( banlieue dakaroise).

Encore des jets de sièges dans le stade.

C'est devenu une habitude des supporters du lutteur perdant. L'arène nationale est une infrastructure sportive inaugurée en Juillet 2018 par le chef de l'Etat, Macky Sall et le président de la Chine Xi Jinping, est devenue de nos jours méconnaissable. Des sièges arrachées par des supporters mécontents des défaites de leurs lutteurs sapent le décor qui était reluisant avec des tribunes aux couleurs nationales.

ADVERTISEMENT

Avec 22000 places assises, il est le premier édifice dédié exclusivement à la lutte. Cependant le stade perd son lustre d'antan avec des sièges qui manquent après chaque combat de lutte. Le jet de sièges à la fin des combats est une pratique de certains supporters qui n'honore pas le sport national longtemps qualifié de sport qui engendre des violences et des casses. En effet, la suspension des lutteurs est l'une des sanctions que le CNG prend à chaque fois que ces actes sont posés.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Une bombe lâchée sur l’avenir de Mo Salah

Une bombe lâchée sur l’avenir de Mo Salah

Libération de Ousmane Sonko : Doudou Ka recommande le respect des institutions

Libération de Ousmane Sonko : Doudou Ka recommande le respect des institutions

Grand-Yoff : une bande dont un agent municipal arrêtée pour loterie non autorisée

Grand-Yoff : une bande dont un agent municipal arrêtée pour loterie non autorisée

Défaite du Sénégal : Emerse Faé révèle le vrai secret

Défaite du Sénégal : Emerse Faé révèle le vrai secret

Guédiawaye : une commerçante détourne 10 millions FCFA de son partenaire d'affaires

Guédiawaye : une commerçante détourne 10 millions FCFA de son partenaire d'affaires

Miss monde: le regard critique des stylistes sénégalais sur le look de Fatou Lô

Miss monde: le regard critique des stylistes sénégalais sur le look de Fatou Lô

Escroquerie portant sur 23 millions FCFA : un émigré traîne sa sœur en justice

Escroquerie portant sur 23 millions FCFA : un émigré traîne sa sœur en justice

Mali : 31 morts dans l'accident d'un car tombé d'un pont !

Mali : 31 morts dans l'accident d'un car tombé d'un pont !

USA : un Modou-Modou avait hébergé 87 migrants sénégalais dans son sous-sol

USA : un "Modou-Modou" avait hébergé 87 migrants sénégalais dans son sous-sol

ADVERTISEMENT