Emploi, rémunération, heures de travail : ce que révèle l'ANSD

Au quatrième trimestre 2022, le nombre d’employés salariés dans le secteur moderne hors administration publique est évalué à 336.935 contre 341.603 un an plus tôt, soit une diminution de 1,4%. Les rémunérations globales (+0,6%) ont, par contre, progressé sur la même période pour s’établir à 368,7 milliards contre 366,4 milliards en 2021.

Insertion professionnelle, Sénégal

Il ressort de l’Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures de travail (Eerh) réalisée par l’Ansd que le nombre d’employés dans le secteur moderne, hors administration publique, a diminué de 1,4% au quatrième trimestre 2022 (336.935), comparativement à celui de la période correspondante de l’année précédente (341.603).

Cette baisse est consécutive à la régression des effectifs dans l’industrie (-5,8%), la construction (-3,3%) et les services (-1,5%). En revanche, il est noté une hausse des effectifs dans le secteur du commerce (+10,6%).

La diminution des effectifs dans le secteur de l’industrie est imputable à la réduction du nombre d’employés dans les sous-secteurs des activités de fabrication (-6,7%) et de la production et distribution d’eau, assainissement (-4,9%). Quant à la baisse du nombre d’employés dans le secteur des services, elle est principalement liée à celle des effectifs de l’information et la communication (-14,0%), dans l’enseignement (-7,5%) et des activités spécialisées, scientifiques et techniques (-3,4%).

74,5% des employés du secteur moderne sont des permanents

L’analyse de la répartition du nombre d’employés dans le secteur moderne hors administration publique, selon le statut dans l’emploi, révèle une prédominance des permanents au quatrième trimestre 2022.

ADVERTISEMENT

En effet, 74,5% des employés du secteur moderne sont des permanents. Par ailleurs, suivant le type d’activité, il est noté une prédominance de l’emploi permanent dans la totalité des branches d’activités étudiées.

Il convient également de noter un recours assez important à des non permanents dans les activités de l’enseignement (47,3%), les industries extractives (40,6%), la construction (39,6%), et les activités de soutien de bureau (36,5%) et les activités de fabrication (35,8%).

La répartition du nombre d’employés permanents suivant la catégorie socioprofessionnelle laisse apparaître une prédominance des ouvriers (47,9%) dans le secteur moderne hors administration publique. Ils sont suivis des techniciens, agents de maîtrise et ouvriers qualifiés qui représentent 35,0% des permanents.

Les techniciens supérieurs et cadres moyens ainsi que les cadres supérieurs sont les moins représentés avec des proportions respectives de 9,7% et de 7,3%.

L’analyse suivant le secteur d’activités montre également une prépondérance des ouvriers dans tous les sous-secteurs de l’industrie hormis ceux de « l’électricité et gaz » et de « l’eau », où il est noté une supériorité numérique des techniciens, agents de maîtrise et ouvriers qualifiés avec des proportions respectives de 59,4% et 50,0%.

L’effectif des ouvriers plus important dans la construction, les services, les activités artistiques …

Par ailleurs, au titre du quatrième trimestre 2022, plus de six employés sur dix, dans la construction (67,9%), sont des ouvriers. De même, dans le secteur du commerce, 44,5% des permanents sont de cette catégorie socioprofessionnelle.

Dans les services, il est noté une certaine hétérogénéité dans la distribution de l’effectif des employés suivant le sous-secteur.

En effet, l’effectif des ouvriers est plus important dans les services de soutien et de bureau (81,7%), les activités immobilières (60,0%), les activités artistiques, sportives et récréatives (59,4%), l’hébergement et la restauration (53,8%), les activités pour la santé humaine et l’action sociale (48,5%) ainsi que les activités spécialisées, scientifiques et techniques (36,9%), tandis que les techniciens, agents de maîtrise et ouvriers qualifiés sont les plus représentés dans les activités financières et d’assurance (62,0%), l’enseignement (42,6%) ainsi que dans le transport et l’entreposage (40,7%). Dans le sous-secteur de l’information et de la communication, ce sont les techniciens supérieurs (36,4%) qui ont été plus nombreux au quatrième trimestre 2022.

Les hommes majoritaires dans la totalité des branches d’activités, les femmes dans l’enseignement 53,2% …

L’analyse de la répartition du nombre d’employés permanents dans le secteur moderne hors administration publique selon le sexe révèle une prédominance des hommes qui représentent 74,1% des employés permanents au quatrième trimestre 2022. De même, suivant le type d’activité, les hommes sont majoritaires dans la totalité des branches d’activités.

Par ailleurs, il convient tout de même de signaler un recours, assez important, aux femmes dans le secteur des services, en particulier dans l’enseignement (53,2%), les activités pour la santé humaine et l'action sociale (46,6%), et les activités financières et d’assurance (44,3%).

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Faux monnayage : qu'est-ce qu'un billet noir ?

Faux monnayage : qu'est-ce qu'un billet noir ?

Amnistie : les motifs de Macky Sall dévoilés

Amnistie : les motifs de Macky Sall dévoilés

Supposée divorce avec Amina Poté: Malick Nar dément et assène ses vérités

Supposée divorce avec Amina Poté: Malick Nar dément et assène ses vérités

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

Encore une mauvaise nouvelle pour Sadio Mané

Encore une mauvaise nouvelle pour Sadio Mané

Présidentielle/Dilatoire de Macky Sall pour fixer une date : voici la raison !

Présidentielle/Dilatoire de Macky Sall pour fixer une date : voici la raison !

Opération de sécurisation à Dakar : les chiffres alarmants de la gendarmerie

Opération de sécurisation à Dakar : les chiffres alarmants de la gendarmerie

Mamadou Lamine Diallo : « Je ne peux pas dialoguer avec Coumba Gawlo »

Mamadou Lamine Diallo : « Je ne peux pas dialoguer avec Coumba Gawlo »

Tentative de viol : un maçon de 19 ans écope de 3 ans de prison !

Tentative de viol : un maçon de 19 ans écope de 3 ans de prison !

ADVERTISEMENT