Exploitation du projet Yaakaar Teranga : ce que l'Etat n'a pas dit

Petrosen annonce qu'elle devient actionnaire majoritaire du Champ Gazier Yakaar-Teranga avec 34% des parts après le retrait de BP, mais reste très évasive sur les conditions de ce départ, tout comme celles relatives à l’augmentation de ses parts.

petrole-et-gaz-entre-le-senegal-et-la-mauritanie-

Dans un communiqué rendu public, Petrosen Holding, qui est la compagnie nationale, informe : ‘’…Après des mois de discussions et d'échanges sur la stratégie de développement des ressources gazières du bloc Cayar Offshore Profond (COP), les divergences de vues entre l'Opérateur historique BP (60%) et les autres membres de l'Association non-opérateurs PETROSEN (10%) et Kosmos (30%) ont pu être solutionnées avec la renonciation totale, par BP, à tous ses droits et obligations sur le bloc COP, conformément aux dispositions juridiques en vigueur".

Petrosen de souligner: "Cette renonciation s'accompagne d'un transfert du rôle d'opérateur à Kosmos et du transfert de ses intérêts (60%) aux deux entités restant dans l'association (Petrosen et Kosmos), au prorata de leurs participations respectives, soit 15% pour Petrosen et 45% pour Kosmos. En conformité avec la non-participation de la société nationale aux risques liées à la phase d'exploration, il est convenu que les parts dues à Petrosen au titre de cette renonciation seront portées par Kosmos jusqu'à l'entrée en phase d'exploitation, au même titre que les 10% additionnels d'option d'augmentation déjà prévus par le Contrat de Recherche et de Partage de Production (CRPP)".

Ainsi, Petrosen devient l'actionnaire majoritaire dans le capital de ce champ gazier et attend la venue d'un troisième partenaire. "Au final, à l'entrée en phase d'exploitation, la Société nationale PETROSEN pourra faire passer sa participation de 10% à 35%, sans contrepartie aucune. Aussi, est-il prévu l'entrée dans l'Association d'un nouveau partenaire par cession croisée de 32% des parts de Kosmos et 1% des parts de PETROSEN de sorte à obtenir une association composée, à terme, de PETROSEN : 34%, Kosmos : 33% et Nouveau partenaire : 33%. Faisant ainsi de PETROSEN le partenaire majoritaire de la future association", affirme le document.’’.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce communiqué du représentant du gouvernement soulève pas mal de questionnements, pour ne pas dire de zones d’ombre.

D’abord, certains observateurs se demandent si au stade actuel des choses on peut parler d’exploration en ce qui concerne le projet Yaakaar Teranga. Mais il s’agit là d’un grief de pure forme. La question fondamentale qui se pose, c’est qu’est-ce que le gouvernement du Sénégal entend par ‘’renonciation totale’’ de la part de BP. Quels ont été les termes de cette renonciation, si renonciation il y a , s'interroge Enquête. Cette renonciation aux 60 % qu’elle détenait dans un projet aussi prometteur est-elle gratuite ? Comment le portefeuille de Petrosen peut passer de 10 à 35 % sans contrepartie ? Autant de questions sur lesquelles le gouvernement et les différents protagonistes vont devoir s’expliquer les prochains jours.

ADVERTISEMENT

Alors que la compagnie nationale semble très enthousiaste, Kosmos, elle, est on ne peut plus circonspecte. Dans un communiqué posté quelques heures auparavant sur son portail, il est indiqué : ‘’Kosmos Énergie a annoncé aujourd'hui (le 6 novembre 2023) avoir augmenté sa participation directe à 90 % et pris en charge l'exploitation, sous réserve des approbations gouvernementales habituelles, des découvertes de gaz offshore de Yaakaar Teranga à l'échelle mondiale. L'augmentation de la participation directe fait suite à la sortie de BP du champ’’.

Dans le même article, le PDG de la multinationale américaine se félicite : ‘’L’'augmentation de notre participation directe et la prise en charge de l'exploitation de Yaakaar Teranga constituent une opportunité majeure de création de valeur pour Kosmos. Yaakaar Teranga est l'un des joyaux du secteur énergétique en pleine croissance du Sénégal et ce partenariat aligné permet à Kosmos et Petrosen d'accélérer le développement d'un projet gazier compétitif en soutenant l'objectif du Sénégal de fournir un accès universel et fiable à une énergie à faible coût’’.

Ainsi, dans la communication de la compagnie américaine, il n’a nulle part été évoqué que la compagnie nationale Petrosen va devenir majoritaire au lancement de l’exploitation avec 34 %, encore moins de reconnaitre que cela va se faire sans contrepartie.

Pour le directeur général de la société nationale, ‘’Kosmos a apporté une nouvelle approche au développement de Yaakaar Teranga, ainsi qu'une nouvelle réflexion sur la manière dont Petrosen peut participer en tant que partenaire égal’’. Monsieur Ly est aussi revenu sur l’importance de Yaakaar Teranga qui est un projet stratégique et un atout clé pour les initiatives gouvernementales ‘’Gas-To-Power’’ et ‘’Gas-To-Industry’’.

Pour rappel, les découvertes Yaakaar et Teranga ont été faites respectivement en 2015 et en 2016 avec des ressources en gaz récupérables de plus de 20 TCF (environ 560 milliards de mètres cubes). BP est venue plus tard, en 2017, en rachetant les actions de Franck Timis. A-t-elle renoncé à tout, sans un kopeck ? Les sachants ont effectivement du mal à y croire.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mbour : l’incroyable histoire du couple qui a donné naissance et baptisé sa fille en prison

Mbour : l’incroyable histoire du couple qui a donné naissance et baptisé sa fille en prison

Parfums volés : 2 ans de prison avec sursis pour Gris 2

Parfums volés : 2 ans de prison avec sursis pour Gris 2

Suspendu 4 ans, Pogba prend la parole

Suspendu 4 ans, Pogba prend la parole

'Je vais quitter TikTok: la triste annonce du comédien Boss

'Je vais quitter TikTok": la triste annonce du comédien Boss

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna:  'c'est une stratégie de Macky Sall'

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna: 'c'est une stratégie de Macky Sall'

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de yamba

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de "yamba"

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

ADVERTISEMENT