Le gouvernement annonce 14 000 tonnes d'oignons d'ici le 25 août

Le Ministre du Commerce, de la Consommation et des PME a annoncé l’arrivée de 14 000 d’oignons tonnes d’ici le 25 août prochain, en vue de réguler le marché.

Commercialisation de l'oignon au Sénégal

Il y a une tension sur le marché de l'oignon. 1200 à 1500 francs Cfa le kilogramme ! C’est à ce montant que les Sénégalais achètent actuellement l’oignon, qui est pourtant produit localement. Soit le triple de son prix normal. Pour faire face à la spéculation, le ministre du Commerce, de la consommation et des Petites et moyennes entreprises (Pme) annonce la réception de plus de 14 mille tonnes pour apaiser la tension notée sur le marché depuis quelques semaines, voire des mois.

Quid des difficultés ? Abdou Karim Fofana, de passage à la Radio futurs médias (Rfm), a affirmé que c’est une situation cyclique, contre laquelle des mesures sont prises, qui concerne beaucoup de produits. « Sur l’origine de ces tensions, les effets des changements climatiques ont fortement impacté les récoltes. En Inde par exemple, les inondations ont considérablement réduit les productions, ce qui a conduit à la suspension de l’exportation. Pour ce qui est de l’oignon, c’est le même cas de figure, avec des décalages sur les rendements. C’est le cas pour le Maroc et les Pays-Bas où d’habitude au mois d’août, les productions étaient déjà disponibles », a-t-il expliqué, tout en rappelant que le pays a doublé sa production d’oignon.

Le Sénégal a produit 400 mille tonnes d'oignons cette année

Selon Abdou Karim Fofana repris par Le Quotidien, le Sénégal avait 200 mille tonnes d’oignon en 2012. Ce chiffre est passé à 400 mille cette année. Selon toujours le ministre du Commerce, cette production peut largement couvrir les besoins du Sénégal, mais le manque d’infrastructures de stockage a fait perdre une partie de la récolte. C’est ce qui explique la mesure d’autorisation d’exportation de l’oignon local vers les pays limitrophes au Sénégal pour éviter les pertes, d’après Abdou Karim Fofana.

Qui annonce : « Des solutions durables sont en vue concernant le stockage des produits avec, par exemple, le Marché d’intérêt national et celui de stockage de Diaobé financé à hauteur de deux milliards de francs Cfa et qui sera inauguré incessamment, après celui de Diamniadio déjà fonctionnel. » En attendant la solution durable, le ministre du Commerce a annoncé la réception « ce vendredi 11 août, de 7000 tonnes d’oignon, en plus des 2500 tonnes reçues la semaine dernière, et 7000 autres tonnes sont attendues le 25 août prochain ».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Touba : Président Diomaye chez le Khalife général des mourides

Touba : Président Diomaye chez le Khalife général des mourides

Werder : la mise au point de Naby Keita

Werder : la mise au point de Naby Keita

Guédiawaye : Ahmed Aidara dans le viseur du Forum civil

Guédiawaye : Ahmed Aidara dans le viseur du Forum civil

Exemption de visa en Afrique : un rapport accablant

Exemption de visa en Afrique : un rapport accablant

Délinquance fiscale : Eiffage coincé sur 17 milliards de FCFA

Délinquance fiscale : Eiffage coincé sur 17 milliards de FCFA

120 heures de grève dans les collectivités territoriales

120 heures de grève dans les collectivités territoriales

Le Xessal, une des principales causes des fausses couches

Le "Xessal", une des principales causes des fausses couches

Drame sur l’axe Dahra-Louga : une fille de 7ans mortellement fauchée

Drame sur l’axe Dahra-Louga : une fille de 7ans mortellement fauchée

Livres de Senghor vendus : les coulisses des négociations à Dakar

Livres de Senghor vendus : les coulisses des négociations à Dakar

ADVERTISEMENT