Les bons comptes des finances publiques (DPEE)

La Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) a publié sa Note de conjoncture du mois de Avril 2024.

Ministère des Finances et du Budget

Au terme des quatre (04) premiers mois de 2024, la gestion budgétaire a été caractérisée par une progression de la mobilisation des recettes, associée à une exécution prudente des dépenses. 1126 milliards FCFA ont été mobilisés à fin avril, les recettes fiscales ont enregistré une amélioration de 53 milliards FCFA

A fin avril 2024, les ressources globales (hors dons en capital), évaluées provisoirement à 1126,3 milliards, ont enregistré une hausse de 2,3% en glissement annuel. Quant aux dépenses publiques (hors dépenses d’investissement financées sur ressources extérieures), elles ont baissé de 2,6% sur la période, pour se situer à 1552,1 milliards.

Augmentation des ressources budgétaires à fin avril 2024

Concernant les ressources, elles sont composées, essentiellement, de recettes fiscales pour un montant de 1053,5 milliards et de recettes non fiscales pour une valeur de 72,8 milliards. Des dons budgétaires n’ont pas été reçus à fin avril 2024. L’augmentation des ressources est attribuable au bon niveau de recouvrement des recettes fiscales (+5,3%), atténué, toutefois, par le repli des recouvrements de recettes non fiscales (-16,5%). S’agissant des recettes fiscales, elles se sont améliorées de 53,2 milliards, notamment, par le biais de la TVA intérieure hors pétrole, de l’impôt sur les sociétés, de la TVA à l’import et du FSIPP qui se sont consolidés, respectivement, de 26,7%, 24,2%, 6,8% et 22,4% pour se situer, dans l’ordre, à 118,5 milliards, 181,1 milliards, 196,8 milliards et 19,0 milliards.

ADVERTISEMENT

Ces performances ont été renforcées par la bonne tenue des droits d’enregistrement, chiffrés à 23,7 milliards, qui se sont confortés de 1,9 milliard sur la période. Cependant, cette tendance favorable a été amoindrie par la contraction de l’impôt sur les revenus, de la TVA intérieure pétrole et de la Taxe sur les activités financières (TAF) qui se sont repliés, respectivement, de 3,4% (-6,7 milliards), 66,3% (-8,3 milliards) et 31,5% (-9,3 milliards), pour s’établir, respectivement, à 189,1 milliards, 4,2 milliards et 20,2 milliards à fin avril 2024. Quant au recul des recettes non fiscales, il est imputable, essentiellement, à la baisse des recouvrements des revenus du domaine (-6,9%) et des dividendes (-65,4%).

Baisse des dépenses publiques à fin avril 2024

S’agissant des dépenses publiques (hors celles financées sur ressources extérieures), elles ont été exécutées à hauteur de 1552,1 milliards à fin avril 2024, contre un montant de 1593,2 milliards un an auparavant, soit une baisse de 2,6% (-41,1 milliards). Cette situation est imputable, principalement, au repli des dépenses en « fournitures, transferts et subventions » et des investissements financés sur ressources internes qui ont enregistré des baisses de 16,5% et 19,1% pour s’établir, respectivement, à 497,4 milliards et 221,8 milliards. Toutefois, la tendance baissière a été atténuée par le relèvement de la masse salariale et des intérêts sur la dette publique qui ont augmenté, respectivement, de 14,1% et 32,2%, pour ressortir à 477,1 milliards et 250,6 milliards. Augmentation des ressources budgétaires à fin avril 2024 B

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Séquestration de Paul Pogba : le parquet demande un procès pour son frère Mathias

Séquestration de Paul Pogba : le parquet demande un procès pour son frère Mathias

Dépression du vagin :  une vulvodynie méconnue des femmes

Dépression du vagin : une vulvodynie méconnue des femmes

Touba : un employé d'une école, abuse d'une fille de 9 ans

Touba : un employé d'une école, abuse d'une fille de 9 ans

Marseille : Iliman Ndiaye reste, Ismaïla Sarr sur le départ

Marseille : Iliman Ndiaye reste, Ismaïla Sarr sur le départ

Medina : ils volent leur employeur pour aller au Nicaragua

Medina : ils volent leur employeur pour aller au Nicaragua

Véhicules de la présidence volés : des marabouts et des généraux...

Véhicules de la présidence "volés" : des marabouts et des généraux...

Kush : cette nouvelle drogue qui ravage l'Afrique de l'ouest

Kush : cette nouvelle drogue qui ravage l'Afrique de l'ouest

Vol en réunion : quatre malfaiteurs amputent les doigts de leur victime

Vol en réunion : quatre malfaiteurs amputent les doigts de leur victime

Tabaski : les populations invitées à ne pas jeter des déchets dans les caniveaux

Tabaski : les populations invitées à ne pas jeter des déchets dans les caniveaux

ADVERTISEMENT