Michael Jackson cité dans une affaire d’abus sexuels sur mineurs

Le vendredi 18 août, une décision de la cour d'appel de Californie a résonné comme un coup de tonnerre, relançant les poursuites judiciaires contre la légende de la pop, Michael Jackson, pour des allégations d'abus sexuels sur mineurs.

Michael Jackson

Près de trois décennies après les faits présumés, deux victimes, Wade Robson (40 ans) et James Safechuck (45 ans), ont finalement obtenu le feu vert pour faire entendre leur version des événements devant la justice.

Leur histoire avait déjà été largement médiatisée en 2019 lors de la diffusion du documentaire "Leaving Neverland". Dans ce film troublant, Robson et Safechuck avaient partagé les détails des agressions sexuelles qu'ils affirment avoir subies aux mains de Michael Jackson alors qu'ils n'avaient que 7 et 10 ans respectivement.

Selon le magazine américain People, cette décision favorable aux plaignants a été prise par trois juges, leur accordant le droit de déposer des plaintes contre les entités appartenant au défunt chanteur, à savoir MJJ Productions et MJJ Ventures.

Cette décision marque un tournant dans cette affaire longue de plusieurs décennies, mettant en lumière la question épineuse de l'abus sexuel sur mineurs et les célébrités.

ADVERTISEMENT

Si le verdict reste incertain, le nom de Michael Jackson continuera d'être associé à cette controverse qui secoue le monde du divertissement depuis des années.

Pour rappel, le roi de la pop n'en est pas à sa première accusation de pédophilie. En 1993, Jordan Chandler, alors âgé de 13 ans, avait porté plainte et l'affaire avait été réglée à l'amiable pour 25 millions de dollars.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT