ADVERTISEMENT

Festival de Cannes : Ruben Ostlund rafle une deuxième palme d’Or

Le réalisateur Suédois, Ruben Ostlund, remporte pour la deuxième fois le palme d’Or durant le 75ème Festival de Cannes avec son film Sans filtre.

Le réalisateur Ruben Östlund reçoit la Palme d'or pour «Sans filtre», à Cannes, le 28 mai 2022

La cérémonie de clôture du festival de Cannes de cette année fut pleine d'émotions. Des légendes du cinéma se sont rencontrés à Paris durant deux semaines .Des distinctions et des reconnaissances ont été décerné. L'afro- américain, Forest Withaker a reçu une palme d'honneur pour toute sa carrière.

ADVERTISEMENT

L'acteur franco-sénégalais, Omar Sy, incarnant le rôle d'un tirailleur sénégalais durant la première guerre mondiale a été récompensé pour sa production. " Ce film illustre un truc qu'on doit se rappeler c'est qu'on a pas la même mémoire mais la même histoire" conclut l'humoriste français.

Le réalisateur et producteur suédois, Ruben Ostlund a remporté le graal avec sa satire intitulée, Sans filtre. Le premier long métrage tourné en anglais par le réalisateur suédois est une critique de la société occidentale. Après sa première palme d'Or en 2017 avec son film "The Square", le suédois remporte son deuxième prix avec ce long métrage de 149 minutes sorti en France durant ce mois de Mai en France.

En outre, le titre du meilleur réalisateur a été remporté par le suédois d'origine égyptienne , Tarek Salah. Des messages contre la violence faite aux femmes ont été prononcés durant ce grand événement du Cinéma mondial.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Chelsea : Ziyech se rapproche du PSG

Chelsea : Ziyech se rapproche du PSG

Yerim Seck trainé en justice par le Cices

Yerim Seck trainé en justice par le Cices

Les dessous du télescopage entre Pape Diouf et Wally au Bara mundi

Les dessous du télescopage entre Pape Diouf et Wally au Bara mundi

PSG : la MNM, un trio qui pose question

PSG : la MNM, un trio qui pose question

Clap de fin dans l'affaire dite des '94 milliards'

Clap de fin dans l'affaire dite des '94 milliards'

Corruption : le Sénégal stagne dangereusement dans la zone rouge

Corruption : le Sénégal stagne dangereusement dans la zone rouge

Bonne gouvernance en Afrique : Un Sénégal à deux visages

Bonne gouvernance en Afrique : Un Sénégal à deux visages

Les excuses de Mollah Morgun à Ousmane Sonko

Les excuses de Mollah Morgun à Ousmane Sonko

Le rôle des Africains dans le développement du Mobile Banking

Le rôle des Africains dans le développement du Mobile Banking

ADVERTISEMENT