La bataille rangée entre étudiants de Ndefleng et Kekendo qui est survenue dernièrement au niveau du campus émeut l’intersyndicale du Coud. Face à la presse ce jeudi, l’organisation regroupant l’ensemble des syndicats dénonce la violence au sein du campus social. Les syndicalistes accusent les acteurs politiques d’êtres à l’origine de cette affaire.

« Nous constatons que des esprits malveillants totalement déconnectés des réalités de l’université ont fait de ces événements malheureux l’occasion rêvée pour s’adonner à leur jeu favori à savoir la désinformation », déplore Saliou Fall, porte-parole de l’intersyndicale. Par ailleurs, dit-il « l’intersyndicale soucieux de la paix et de la stabilité dans le campus universitaire seul gage de bien pour les étudiants et les travailleurs appelle tous les membres de la communauté universitaire à s’ériger en bouclier contre toute tentative de déstabilisation de l’université pour des motivations politiques ».

Dans tous les cas l’intersyndicale se dit prêt à se dresser contre « tous les pyromanes qui cherchent à passer par l’université pour brûler notre pays. En définitive l’intersyndicale appelle tous les membres de la communauté universitaire à cultiver la paix pour faire de l’université un cadre de consolidation et de l’unité nationale ».