Amadou Makhtar Ndiaye, le Directeur des examens et concours, précise que "les préparatifs sont de deux ordres : la confection des épreuves (immatériel) et organisationnel. Donc, à tout point de vue, en ce qui concerne les deux, nous avons terminé le processus. Au plan stratégique donc au niveau central. Nous avions planifié la levée des épreuves. Au moment où je vous parle les épreuves ont été acheminées dans les centres disséminés au Sénégal. Et nous avons également un centre en Gambie et en Arabie Saoudite. Tout le dispositif est mis en place pour un bon déroulement de l’administration des épreuves du BFEM."

Au nombre de 101 353, les filles représentent, en valeur relative, 56,62%.