Bisou polémique: Jamra annonce des poursuites contre les danseurs de Wally Seck

L'ONG Jamra entre dans la danse après le tollé suscité par les danseurs de Wally Seck

Le chanteur Wally Seck sur scène avec un de ses danseurs lors d'une prestation

Jamra et ses alliés du Comité de défense des valeurs morales (CDVM) et de l’ONG Daral Qurane wal Ikhsan, annoncent une plainte contre les danseurs de Wally Seck, auteurs d'un "foonënté" entre hommes. Les plaignants Imam Mame Makhtar Guèye, Imam Ratib El Hadji Aliou Dia et Ouztaz Adama Mboup reprochent un geste "scandaleux" que les deux danseurs ont exécuté sur scène.

Ils se disent "soucieux de la préservation de nos nobles valeurs ancestrales, qui font la fierté des croyants de notre pays, et de la préservation de la santé mentale et morale des enfants ; et face à ces frasques à répétition qui s’apparentent de plus en plus à une campagne déguisée de promotion du ’’gordjiguénisme’’ (homosexualité), au mépris des dispositions pertinentes du Code pénal sur "l’outrage public à la pudeur".

Ainsi, pour "attentat aux bonnes mœurs" (articles 318 et 324) ; et surtout de l’article 319 qui condamne les actes contre-nature, une plainte en bonne et due forme sera remise à la BRIGADE DES MŒURS, par le biais de la Sûreté Urbaine de Dakar, avec saisine ampliative au procureur de la République", ajoute le document.

La scène s’est produite au dernier concert de Wally Seck sur l’esplanade du Grand Théâtre de Dakar.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT