Arrêté lundi pour des faits de diffusion de fausses nouvelles, diffamation et outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions, Cheikh Yérim Seck restera soumis à la disposition de la Justice qui peut le convoquer à tout moment pour les besoins de l’enquête.

Il est reproché au journaliste d’avoir déclaré, lors d’une émission télévisée, que les enquêteurs qui ont fait la perquisition chez le directeur de Batiplus, y ont saisi 4 milliards de francs CFA et non 650 millions de francs CFA comme mentionné dans le procès-verbal de l’enquête préliminaire. A cela, il ajoutait qu’au moins trois autorités de l’État seraient impliquées dans cette affaire.