Coronavirus : Macron reconfine la France

Le Président Français, Emmanuel Macron, a annoncé un nouveau confinement national pour quatre semaines ce mercredi soir.

France reconfinement

Crèches, écoles, collèges et lycées vont être fermés trois semaines et le calendrier scolaire adapté. Alors que la situation sanitaire due à l’épidémie de coronavirus en France suscite des inquiétudes, le président de la République a annoncé de nouvelles mesures ce mercredi soir depuis l’Elysée.

Les règles en vigueur dans 19 départements seront étendues à tout le territoire métropolitain "à partir de samedi soir", pour quatre semaines. L’attestation sera obligatoire pour les déplacements au-delà de 10 km du domicile.

Les déplacements entre régions seront autorisés pendant le week-end de Pâques.

Crèches, écoles vont être fermés trois semaines, collèges et lycées quatre semaines et le calendrier scolaire adapté. La rentrée aura lieu le 26 avril pour toutes les zones.

Collégiens et lycéens pourront reprendre les cours en présentiel à partir du 3 mai.

"Tous les volontaires de la réserve sanitaire seront mobilisés" dans les prochains jours pour porter nos capacités de réanimation à 10.000 lits.

Les contrôles et sanctions seront renforcés sur la voie publique pour limiter les rassemblements.

La vaccination sera élargie à tous les plus de 60 ans le 16 avril, et à tous les plus de 50 ans le 15 mai.

Les dispositifs d’aide aux entreprises et aux salariés sont prolongés.

Certains lieux de culture et terrasses pourront rouvrir à partir de mi-mai.

"Nous allons tenir encore (...) si nous restons unis, solidaires, si nous savons nous organiser dans les prochaines semaines, nous verrons le bout du tunnel", a assuré le chef de l’Etat au début de son allocution avant d’appeler les Français à se mobiliser. "Croire en la responsabilité des Français, cela n’est jamais un pari", a soutenu le président de la République défendant les mesures prises les derniers mois.

Les restrictions sanitaires imposées dans 19 départements depuis deux semaines, en plus du couvre-feu national en vigueur depuis octobre, ont eu "des effets" a assuré Emmanuel Macron. Mais pour continuer à "protéger la vie au présent c’est-à-dire les malades, et au futur, c’est-à-dire nos enfants, nous devons dans les mois à venir fournir un effort supplémentaire".

Plus de 5.000 personnes atteintes du coronavirus sont désormais soignées dans des services de réanimation et leur nombre, qui dépasse le niveau de la "deuxième vague" de l’automne, ne cesse d’augmenter. La situation est particulièrement tendue en Ile-de-France, où les hôpitaux sont déjà contraints de déprogrammer en masse certaines interventions chirurgicales. "Tous les volontaires de la réserve sanitaire seront mobilisés" dans les prochains jours pour porter nos capacités de réanimation à "10.000 lits", a promis Emmanuel Macron.

Confinement national

Les restrictions en vigueur dans les 19 départements seront donc étendues à tout le territoire pour quatre semaines dès samedi soir. "Ceux qui souhaitent changer de région pour s’isoler pourront le faire durant ce week-end de Pâques", a cependant indiqué le chef de l’Etat.

Et "les Françaises et les Français de l’étranger qui veulent rentrer en France pourront aussi le faire à tout moment et nous ferons tout pour faciliter le quotidien de nos concitoyens travailleurs transfrontaliers", a précisé Emmanuel Macron.

Concrètement, "le couvre-feu à 19 heures sera maintenu partout et le télétravail sera systématisé et j’appelle tous le employeurs et les télétravailleurs à y avoir recours à chaque fois qu’ils le peuvent", a ajouté Emmanuel Macron. Une partie des commerces sera fermée. L’attestation sera obligatoire en journée uniquement pour les déplacements au-delà des 10 km du domicile.

Avec France Bleue

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn