L’ancien porte-parole du parti Rewmi s’en va après 15 mois à la tête du CIS, qu’il a dirigé juste après avoir été au cœur de la campagne électorale du candidat Idrissa Seck lors de la Présidentielle de Février 2019.

De son passage au niveau du CIS, M. Diouf retient l’opportunité qu’il a eue de se mettre au service du secteur privé national. "J’y suis resté 15 mois durant lesquels j’ai travaillé à la mise en place d’un secteur privé national fort. De façon professionnelle et respectueuse, nous avons pu trouver, d’un commun accord, les moyens d’une séparation. Je remercie le Président du Conseil d’administration du CIS ainsi que tous les membres de m’avoir donné cette opportunité de travailler au service du secteur privé de mon pays. Je remercie aussi tous les Sénégalais qui m’ont accompagné dans cette mission. Je reste, encore et toujours, déterminé à œuvrer pour le Sénégal que nous aimons’’, a-t-il écrit.