‘’Selon les informations que nous avons reçues de nos services techniques et à la suite de notre visite de terrain à moins de huit jours de la fête de Tabaski, nous en sommes à environ 151.000 moutons’’, a-t-il dit.

Selon lui , l’an dernier, à huit jours de la fête musulmane, 95.000 moutons étaient en vente dans la région de Dakar.

Il découle de cette comparaison statistique qu’il y a environ 56.000 têtes de plus, cette année, a-t-il laissé entendre lors d’une tournée dans les points de vente de moutons des départements de Rufisque, Guédiawaye et Pikine.

Accompagné de techniciens et experts du ministère de l’Elevage, des autorités administratives, d’élus et de représentants d’associations d’éleveurs de la région de Dakar, Samba Ndiobène Kâ est allé à Rufisque, Malika, Keur Massar et Diamaguène. Il a visité la Société de gestion des abattoirs du Sénégal, à Pikine.

La tournée lui a permis de constater les dispositions prises par les éleveurs, vendeurs de moutons pour la Tabaski. ‘’On ne peut que s’en réjouir’’, a-t-il dit, ajoutant avoir constaté ‘’une bonne organisation’’ du marché au petit bétail.

Le ministre de l'élevage a par ailleurs invité les éleveurs à redoubler leurs efforts dans la prévention de la Covid-19. ‘’Il ne faudrait pas qu’un père de famille vienne en ville vendre ses moutons et reparte chez lui avec le virus’’, a-t-il averti.

‘’Nous invitons les consommateurs à venir acheter très tôt leurs moutons pour éviter de se ruer vers les marchés au dernier moment et de faire des rassemblements favorables à la propagation du coronavirus’’.

Il a invité les éleveurs au respect des mesures barrières édictées par le ministère de la Santé, contre la Covid-19.

Le ministre de l’Elevage, rentré d’une tournée dans plusieurs régions, visitera les marchés au bétail du département de Dakar, samedi 25 juillet 2020.