Le Comité national de gestion des épidémies s’est réuni, ce jeudi, au ministère de la Santé et de l’Action sociale pour faire une analyse sur la recrudescence des cas de Covid-19. Au sortir de cette rencontre, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf a fait face à la presse.

Il a invité les populations à respecter les mesures barrières tels que la distanciation sociale, le lavage des mains et le port obligatoire de masque. Il a, d’ailleurs, insisté sur cette dernière. Selon lui, il faut se lever comme un seul homme pour que le respect des mesures barrières entre dans la routine des Sénégalais et que le port du masque soit obligatoire dans les moyens de transport public.

« Notre arme principale pour lutter contre la maladie du coronavirus, c’est le respect du port de masque. Nous avons certes dit qu’il faut vivre avec le virus mais, il faut prendre la précaution de ne pas transmettre le virus et de ne pas le recevoir. Pour cela, il faut toujours porter le masque », dit-il.

A la question de savoir si on ne risque pas de retourner au couvre-feu si les cas vont crescendo, il rétorque : « nous ne le souhaitons pas pour l’instant mais toutes les dispositions seront prises pour éviter une deuxième vague. Et le couvre n’est pas exclu si les cas augmentent encore ».