Afrique de l'Ouest et du Centre : 8000 violations et 4500 enlèvements commis sur des enfants [Unicef]

La région de l'Afrique de l'ouest et du Centre se classe au premier rang avec 8.000 violations en ce qui concerne le nombre de viols et d'autres formes de violences sexuelles commis contre les enfants.

abus-sexuels-c-Vasileios-Karafillidis

...

La cheffe de la protection de l'enfance au Bureau régional de l'Unicef en Afrique de l'Ouest et du Centre, Karin Heissler a dévoilé, mardi dernier, la situation de violation des droits des enfants en période de conflit. L'Afrique de l'Ouest et du Centre présente un tableau très peu reluisant.

La région de l'Afrique de l'ouest et du Centre se classe au premier rang avec 8.000 violations en ce qui concerne le nombre de viols et d'autres formes de violences sexuelles commis contre les enfants. Pour les cas d'enlèvements d'enfants, elle occupe la deuxième place avec 4.800 cas. Pire, selon l’Unicef, cette partie du continent africain a enregistré le plus grand nombre d’enfants recrutés et utilisés par des forces armées et des groupes armés. « Cela représente plus de 42.000 violations entre 2005 et 2020 », a affirmé la cheffe de la protection de l’enfance au bureau régional de l’Unicef en Afrique de l’Ouest et du Centre, Karin Heissler, lors d’un point de presse.

Sur cette même période, la région se classe également au premier rang - et au pire - en ce qui concerne le nombre de viols et d’autres formes de violence sexuelle commis contre des enfants. L’Unicef décompte plus de 8.000 violations.

4.800 cas d’enlèvements

ADVERTISEMENT

L’Afrique de l’Ouest et du Centre arrive également en deuxième position en termes d’enlèvements, avec 4.800 cas. « Ce sont des classements dont nous préférerions ne pas faire partie », a ajouté Mme Heissler, relevant que tous ces chiffres ne sont que des cas que l’agence a pu vérifier, soulignant que le nombre réel de violations graves est bien plus élevé, car beaucoup ne sont pas signalées. Aussi selon l’Unicef, les tendances sont encore plus inquiétantes. Entre 2016 et 2020, il y a eu une hausse de 50 % du nombre total de violations graves vérifiées. « Il y a une accélération tristement exponentielle entre 2019 et 2020, du nombre de violations graves à l’encontre des enfants, avec une augmentation de 35 % en un an », a-t-elle fait valoir.

La situation au Cameroun, en République centrafricaine et en République démocratique du Congo, ainsi que les urgences multi-pays, notamment les crises dans les régions du Sahel central et du bassin du lac Tchad, ont des conséquences dévastatrices sur les enfants.

D’après l’Unicef, ces chiffres ahurissants interviennent dans « une région de jeunes » : la moitié de la population de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, soit 282 millions de personnes, sont des enfants. « Ces filles et ces garçons sont nos prochains dirigeants et artisans du changement», a fait remarquer la responsable de l’Unicef.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Ouakam : un homme de 32 ans se donne la mort par pendaison !

Ouakam : un homme de 32 ans se donne la mort par pendaison !

Sadio Mané (Saudi Pro league) : une chute inquiétante

Sadio Mané (Saudi Pro league) : une chute inquiétante

Accident à Ouakam : les populations incendient un taxi suite au décès d'un jeune

Accident à Ouakam : les populations incendient un taxi suite au décès d'un jeune

Naufrage à Saint-Louis : le bilan monte à 45 morts

Naufrage à Saint-Louis : le bilan monte à 45 morts

Ziguinchor : une série de cambriolages et de vols de
motos enregistrée !

Ziguinchor : une série de cambriolages et de vols de motos enregistrée !

Crise scolaire : 7 syndicats en grève générale, jeudi et vendredi

Crise scolaire : 7 syndicats en grève générale, jeudi et vendredi

Mbour: un pêcheur belliqueux condamné à deux ans de prison !

Mbour: un pêcheur belliqueux condamné à deux ans de prison !

Timbuktu Institute : 'la désinformation, une menace pour la cohésion sociale et la démocratie'

Timbuktu Institute : 'la désinformation, une menace pour la cohésion sociale et la démocratie'

Mali: plusieurs soldats tués dans une attaque jihadiste

Mali: plusieurs soldats tués dans une attaque jihadiste

ADVERTISEMENT