Libreville accueille le ‘One forest summit’ les 1er et 2 mars

Les 1er et 2 mars prochain, le Gabon abrite le "One forest summit". Il s’agit d’une initiative visant à renforcer la préservation et la gestion durable des forêts tropicales.

Libreville, Gabon

Le "One forest summit" a été initialement annoncée lors de la Cop27 qui s’est tenu à Charm el-Cheikh en Égypte entre 6-18 novembre 2022 par les chefs d’États gabonais et français, Ali Bongo et Emmanuel Macron.

L’information a ensuite été confirmée la présidence gabonaise.

« Le Président Mohamed Bazoum a salué le leadership du Chef de l’État pour son rôle majeur en faveur de la préservation de l’environnement, et lui a adressé ses félicitations pour l’organisation prochaine du One Forest Summit les 1er et 2 mars 2023 à Libreville, co-organisé par le Gabon et la France », peut-on lire dans le communiqué parvenu à l’Agence Anadolou.

Le sommet « réunira des chefs d'États et de gouvernements, des dirigeants d'organisations internationales, des institutions financières, des représentants du secteur privé, des ONG internationales, des think-tanks et des centres de recherche, des organisations de populations autochtones et la société civile » nous renseigne le site officiel dédié à l’événement.

Les thèmes suivants seront au menu des discussions : la progression des connaissances et la promotion de la coopération scientifique sur les écosystèmes forestiers, la promotion de chaînes de valeur durables dans le secteur forestier et le développement de sources de financement innovantes notamment en explorant les solutions de conservation de la biodiversité fondées sur le marché.

ADVERTISEMENT

Le Gabon est appelé « le deuxième poumon de la terre », après l'Amazonie en raison de sa situation géographique. En effet, il se situe en plein cœur de la forêt tropicale d'Afrique centrale.

Très engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique, le Gabon plaide pour la mise en place de « crédits biodiversité » dans le monde sur le modèle des crédits carbone.

En juin 2021, le pays dirigé par Ali Bongo est devenu le premier État africain à bénéficier de fonds internationaux pour sa contribution à l'absorption du CO2 dans le monde grâce à ses programmes de préservation de sa forêt, qui couvre 90% de son territoire.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Etats-Unis : Peter Morgan, lead-vocal de Morgan Heritage s’est éteint

Etats-Unis : Peter Morgan, lead-vocal de Morgan Heritage s’est éteint

L’étudiant Prosper Clédor Senghor inhumé à Cabrousse

L’étudiant Prosper Clédor Senghor inhumé à Cabrousse

Présidentielle 2024 : Cheikh Yérim Seck détaille sur 'une négociation' entre Sonko et Macky

Présidentielle 2024 : Cheikh Yérim Seck détaille sur 'une négociation' entre Sonko et Macky

Une très bonne nouvelle pour Dani Alves

Une très bonne nouvelle pour Dani Alves

Trafic de migrants : un faux Mbacké Mbacké arrêté

Trafic de migrants : un faux Mbacké Mbacké arrêté

Wally Seck va t-il arrêter la musique? Les éclairages de son staff

Wally Seck va t-il arrêter la musique? Les éclairages de son staff

L'amant engrosse sa fille, le papa le tue à coups de machette

L'amant engrosse sa fille, le papa le tue à coups de machette

Le fils de Ahmet Amar serait mort d'une overdose

Le fils de Ahmet Amar serait mort d'une overdose

ADVERTISEMENT