Pourquoi Donald Trump est-il juridiquement tenu de garder le silence ?

Donald Trump a été condamné à une obligation de silence madiatique dans le cadre d'une affaire de fraude civile. Mais l'ex-Président des Etats-Unis n'a pas respecté cette décision judiciaire et a été condamné à une amende.

Dans son discours, l'ancien président Donald Trump a présenté sa vision de la loi et de l'ordre, et il a attaqué à nouveau la bureaucratie de « l'État profond ».PHOTO : ASSOCIATED PRESS / ANDREW HARNIK

Donald Trump avait déjà précédemment contraint de garder publiquement le silence dans une affaire pénale à Washington. Il était alors accusé de tentative de manipulation des résultats des élections présidentielles de 2020. Cette fois, il s’agit de l’affaire dans laquelle Trump et sa famille sont accusés d’avoir falsifié les chiffres de sa société immobilière.

Trump n’a déjà pas voulu se conformer à cette injonction de silence qu'il a enfreint à deux reprises et le juge Arthur Engoron a estimé qu’il avait violé son obligation de silence dans les deux cas.

L'ancien président a été condamné à une amende de 5 000 dollars la semaine dernière pour avoir fait un commentaire sur un employé du tribunal sur les réseaux sociaux et après avoir refusé de le supprimer. Mercredi, selon le juge, Trump a fait de même avec les journalistes. "Ce juge est un juge très partisan, avec à ses côtés une personne qui peut être encore plus partisane que lui", a-t-il déclaré. Cela lui a valu une autre amende, cette fois de 10 000 dollars.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT