Tunisie: une ONG accuse la Tunisie de mener une campagne de répression contre les migrants

Une ONG accuse le gouvernement de mener une campagne de répression contre les migrants

migrants subsahariens Sfax Tunisie

Les militants de la cause migratoire tirent la sonnette d'alarme au sujet des expulsions massives et des arrestations arbitraires des migrants en Tunisie.

Le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux a accusé le gouvernement de mener une campagne de répression contre les migrants au détriment des préoccupations humanitaires, pour dit-il : "satisfaire le chantage européen et assurer un flux constant de soutien financier et logistique".

L'organisation a informé dans un communiqué que des témoignages indiquaient que la situation était devenue particulièrement grave autour des frontières de la Tunisie avec la Libye et l'Algérie, ainsi qu'autour de la deuxième ville la plus peuplée du pays, Sfax, qui est un point d'arrêt courant pour les migrants souhaitant traverser la Méditerranée.

L'organisation non gouvernementale a déclaré que les migrants de Sfax, qui se trouve à 188 km de l'île italienne de Lampedusa, font régulièrement l'objet d'arrestations arbitraires et de violences. Beaucoup voient leurs biens détruits. Ce traitement ne se limite pas aux migrants qui entrent en Tunisie sans autorisation, mais s'étend aux réfugiés, aux étudiants et aux travailleurs.

L’ONG dit avoir reçu des rapports fréquents d'expulsions massives à travers les frontières algérienne et libyenne. Les autorités tunisiennes déclarent à leur tour que de petits groupes de migrants avaient été repoussés au-delà des frontières désertiques du pays, mais ont contesté les informations faisant état d'abus et d'expulsions systématiques.

ADVERTISEMENT

Le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux a imploré le gouvernement de mettre fin aux expulsions, d'offrir un refuge aux migrants et de mettre à jour les lois afin de permettre aux sans-papiers d'obtenir un statut légal. "La souveraineté ne s'obtient pas en intimidant les groupes vulnérables et en recourant à des lois obsolètes et à des circulaires discriminatoires, mais plutôt en lançant des politiques nationales qui garantissent la dignité, les droits et les libertés de tous les êtres humains", soutient le Forum.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Présidentielle 2024 : Macky Sall donne une date

Présidentielle 2024 : Macky Sall donne une date

Urgent : Macky Sall va faire une importante déclaration

Urgent : Macky Sall va faire une importante déclaration

'Bété Bété', la nouvelle production d'Evenprod fait sensation sur la toile

'Bété Bété', la nouvelle production d'Evenprod fait sensation sur la toile

Crise politique au Sénégal : l'ambassadeur d’Allemagne chez Aminata Touré

Crise politique au Sénégal : l'ambassadeur d’Allemagne chez Aminata Touré

Mbour : un chauffeur arrêté avec 2033 coupures de billets noirs

Mbour : un chauffeur arrêté avec 2033 coupures de billets noirs

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

Transféré à Rebeuss, les lourdes charges contre Me Ngagne D. Touré

Transféré à Rebeuss, les lourdes charges contre Me Ngagne D. Touré

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous” avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

ADVERTISEMENT