Deux corps sans vie en état de décomposition très avancée ont été découverts dans la forêt de Bissine. L'armée est tombée sur les deux cadavres, ce lundi, près de Albondy, a informé EMEDIA. Tout porte à croire que les victimes sont les jeunes, portés disparus depuis une vingtaine de jours. Le maire de Boutoupa Camaracounda, qui a été interpellé juste à sa sortie de la gendarmerie, a déclaré que l'un des corps avait été identifié. Il s'agit du jeune frère du chef de village de Camaracounda. Pour l'autre corps, l'identification est cours.

Cette disparition avait entrainé des tensions entre jeunes des villages de Boutoupa Camaracounda et d'autres éléments armées. Alertée, l'armée était entrée en action pour retrouver ces trois (3) jeunes portés disparus. La présence de sanctuaires rebelles dans cette forêt située à la lisière de la frontière avec la Guinée-Bissau, selon certains observateurs, aurait favorisé une telle tension dans la zone.