L'assassin de Mouhamed Cissé meurt en tentant de s'évader de prison

Une terrible chute a eu raison de la vie de Baba Kâ alias Amadel.

Mouhamed-Cissé

On se souviendra longtemps de ce jeune américain "talibé Baye", du nom de Mouhamed Cissé, sauvagement assassiné par un cambrioleur en janvier 2020, à son domicile à Kahone (Kaolack) ; le présumé meurtrier, Baba Kâ alias Amadel, est décédé en prison, dans des conditions peu ordinaires, après un an de cavale.

En effet, le défunt, qui était emprisonné à la Mac de Louga, tentait de s’évader. Il a lourdement chuté et s'est cogné la tête, raconte L’Observateur dans sa parution du jour.

Très mal en point, il a été hospitalisé à l’infirmerie de la prison avant d’être évacué aux urgences de l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye, rien y fit, il succombera à ses blessures.

Pour rappel, après un an de cavale, le présumé meurtrier, Baba Kâ alias Amadel, a été arrêté à Linguère avant d’être déféré au parquet de Louga.

Le mis en cause serait impliqué dans plusieurs meurtres, dont celui de l’agent de renseignement de la gendarmerie de Ndindy.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT