Ouakam: Affrontements entre des éléments de la gendarmerie et des habitants de la cité terme Sud

Des affrontements sont notés, en ce moment à la cité Terme Sud. Ces remous sont causés par la présence de gendarmes de la Descos et d’autres services de l’Etat venus prêter main forte à l’huissier de justice commis par la Comico pour mettre un terme à " l’occupation illégale” de logements appartenant à la coopérative des hommes en tenue.

Ouakam: Affrontements entre des éléments de la gendarmerie et des habitants de la cité terme Sud

Au nombre de plusieurs dizaines de familles, ces occupants sont d’anciens militaires que le service avait permis d’occuper les lieux. Et ces occupations qui ont été motivées pour “nécessité de travail” devaient cesser après la retraite des occupants.

Mais, alors que la Comico voulait récupérer ces logements, les occupants ont refusé de quitter les lieux. Et la coopérative qui regroupe des militaires actifs, des sapeurs pompiers et des gendarmes est en justice. Et gagné le procès en première instance. S’en est suivi une longue bataille judiciaire dont l’épilogue a été l’arrêt n°48 du 26 décembre 2019. Dans cet arrêt, “la cour suprême a confirmé la pleine propriété de la Comico sur l’extrait du titre foncier n°1143/NGA sis à Ouakam Terme sud qu’elle a acquis à titre onéreux auprès de l’Etat du Sénégal le 16 octobre 2016.”

Face à cette décision de la Cour suprême, les occupants n’avaient de choix que de se plier à la vérité du juge ou d’introduire un référé sur difficulté auprès du tribunal de grande instance de Dakar. Cette procédure a été faite. Et cet autre tribunal, dans son ordonnance n°274 du 28 août 2020, a ordonné l’expulsion de ces occupants irréguliers sans que cela ne nécessite un autre passage devant une autre juridiction.

C’est pour exécuter cette décision du tribunal que la Comico a dépêché un huissier de justice, encadré par un impressionnant dispositif militaire, pour procéder à l’expulsion des occupants des logements de la cité Terme sud de Ouakam. Et, ne comptant pas se laisser faire, les occupants ont décidé de tenir les lignes. Faire front. Brûler des pneus et ameuter l’opinion.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Qualif' en 8e : le Sénégal empoche plus de 8 milliards FCFA

Qualif' en 8e : le Sénégal empoche plus de 8 milliards FCFA

Koulibaly et Gana en guerre contre l'Angleterre

Koulibaly et Gana en guerre contre l'Angleterre

Mairie de Dakar : Wardini au cœur d'une nébuleuse de plus de deux milliards FCFA

Mairie de Dakar : Wardini au cœur d'une nébuleuse de plus de deux milliards FCFA

Des histoires de fake…

Des histoires de fake…

Zator Mbaye gruge une dame de 40 millions FCFA

Zator Mbaye gruge une dame de 40 millions FCFA

La carte nationale de presse désormais exigée à partir de ce 1er décembre 2022

La carte nationale de presse désormais exigée à partir de ce 1er décembre 2022

Confrontation Adji Sarr-Ousmane Sonko le 6 décembre

Confrontation Adji Sarr-Ousmane Sonko le 6 décembre

Mort de Fulbert Sambou : ce que révèle le certificat de genre de mort

Mort de Fulbert Sambou : ce que révèle le certificat de genre de mort

La tiktokeuse Faynara nominée à la Nuit des Stars Awards

La tiktokeuse Faynara nominée à la Nuit des Stars Awards